movie to contents

Actualités

L’UIT met en avant les TIC pour la résolution de questions mondiales

2014/11/06 15:30

BUSAN, 06 nov. (Yonhap) -- Les membres de l’Union internationale des télécommunications (UIT) s’apprêtent à conclure demain leur troisième et dernière semaine de discussions sur la façon de connecter la communauté internationale et de régler certaines questions mondiales grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC).

Quelque 3.000 délégués de plus de 170 pays sont réunis à Busan depuis le 20 octobre dernier pour la 19e Conférence de plénipotentiaires de l’UIT. Le rassemblement de cette année s’est tenu avec comme toile de fond la disparition d’un avion de Malaysia Airlines en mars dernier et la psychose provoquée récemment par le virus Ebola.

Les participants se sont accordés à dire que le partage d’informations et de technologies pour un monde plus connecté était nécessaire pour offrir à chacun l’accès aux mêmes outils en vue de résoudre les problèmes. Plus particulièrement, les membres de l’UIT ont convenu de s’associer et de faire appel aux TIC pour prévenir la propagation d’Ebola et venir en soutien aux pays africains frappés par la maladie en se focalisant notamment sur les zones rurales.

Un pas a également été réalisé dans la sécurité aérienne avec une résolution visant à renforcer le suivi en temps réel des données de vol des avions. Il a en outre été décidé que le sujet serait débattu lors de la Conférence mondiale des radiocommunications 2015.

Les membres de l’UIT se sont engagés par ailleurs à appliquer davantage les TIC pour «suivre et gérer les situations d’urgence et de catastrophe naturelle afin de les détecter plus tôt». Dans le même temps, les nations présentes ont promis de renforcer leur potentiel dans le secteur des TIC.

Pour aller dans ce sens, l’UIT se verra offrir un plus grand rôle pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies qui remplaceront les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) à la fin de l’année prochaine.

S’agissant de la nation hôte, elle a à travers cette conférence su solidifier son image de pays avancé dans les TIC. Lee Chae-sub, un spécialiste de la convergence IT, a été élu à la tête du Bureau de normalisation des télécommunications, devenant ainsi le premier Sud-Coréen à occuper un poste important au sein de l’UIT.

De plus, plusieurs initiatives soutenues par la Corée du Sud ont été approuvées par les autres membres. L’UIT a adopté la résolution Connect 2020, dont l’objectif central est de favoriser l’accès aux TIC et de réduire le fossé numérique. La promotion des technologies d’Internet des objets a aussi bénéficié d’une bonne réception de la part des participants.

Le ministère de la Science, des TIC et de la Planification du futur a souligné pour sa part que la conférence de l’UIT a été «une opportunité pour promouvoir les politiques du pays pour une économie créative». L’une des politiques phares de la présidente Park Geun-hye pour mettre en place une économie créative consiste à transformer les idées innovatrices en activités commerciales par le biais des TIC.

Le rassemblement de cette année a aussi vu un changement de leadership au sommet de l’UIT avec l’élection d’un nouveau secrétaire général, le Chinois Zhao Houlin, pour les quatre prochaines années. La prochaine Conférence de plénipotentiaires de l’UIT se déroulera aux Emirats arabes unis, en 2018.

xb@yna.co.kr

(FIN)