movie to contents

Actualités

(Interview Yonhap) Le président de la Conférence de l’UIT prône le rapprochement entre les pays membres

2014/10/30 17:45

Le président de la Conférence de l’Union internationale des télécommunications (UIT) Min Won-kiLe président de la Conférence de l’Union internationale des télécommunications (UIT) Min Won-ki

BUSAN, 30 oct. (Yonhap) -- Le président de la Conférence de l’Union internationale des télécommunications (UIT) Min Won-ki a encouragé ce jeudi les pays membres à partager le concept du «nous» pour surmonter leurs divergences.

«La chose la plus importante en tant que président n’est pas en vérité de prendre des décisions mais de faciliter les discussions entre les pays membres», a déclaré Min dans une interview avec l’agence de presse Yonhap. «Pour cela, vous devez très bien comprendre les difficultés et les positions des pays membres.» Pour Min, la difficulté a été de faire admettre aux pays membres leurs difficultés et de parvenir à un résultat qui ne fait pas de perdant.

«Nous ne vendons pas des produits sur un marché. Nous essayons d’aller dans la même direction, et c’est mon rôle en tant que président», a ajouté Min. «Nous devons établir le concept du "nous".»

Min occupe le poste de ministre adjoint au ministère de la Science, des TIC et de la Planification du futur. Il a travaillé dans plusieurs organisations internationales, dont la Banque mondiale, le Centre Asie-Pacifique de formation aux technologies de l'information et de la communication pour le développement (CAPFTIC) et l’ l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Bien que les pays puissent faire face à des difficultés en dévoilant leur agenda à la conférence de l’UIT, ils devraient persévérer, la conférence étant une opportunité, selon Min. «C’est une opportunité de partager vos opinions avec les autres pays membres. En même temps, c’est une bonne occasion d’exprimer vos idées. Faites de cette vision non seulement celle de votre pays, mais aussi une vision globale.»

La Corée du Sud peut donner l’exemple d’une économie riche en TIC. «La Corée du Sud doit collaborer avec les autres pays et être une sorte de leader mondial plutôt qu’un leader régional ou un leader sur un secteur bien spécifique, et doit contribuer à l’élaboration d’un environnement collaboratif», a affirmé le président de la conférence.

La conférence de cette année a aussi été l’occasion selon Min de démontrer que la Corée du Sud est capable d’organiser des conférences d’envergure internationale. «Nous fournissons non seulement les installations et les services nécessaires, mais nous occupons également la présidence de la conférence… les opinions et idées coréennes sont donc bien reflétées à travers toute la conférence.» «J’espère qu’à la fin de la conférence, tout le monde sente que nous avons fait ce que nous rêvions de faire. Parfois, établir une vision ou un objectif est bien plus facile que de les réaliser», a conclu Min.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)