movie to contents

Actualités

UIT : les TIC jugées vitales pour le développement durable

2014/10/29 14:12

BUSAN, 29 oct. (Yonhap) -- Les technologies de l’information et de la communication (TIC) doivent avoir un rôle plus grand pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies et la communauté internationale doit donc leur accorder une priorité plus importante, a estimé ce mercredi Gary Fowlie, le chef du bureau de liaison à l’ONU de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Le rôle des TIC dans la croissance mondiale est un des sujets centraux de la 19e Conférence de plénipotentiaires de l’UIT actuellement en cours à Busan.

«Les Nations unies vont établir des objectifs universels pour l’année prochaine qui remplaceront les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui arriveront à échéance en 2015», a déclaré Fowlie. «Elles mettront en place un programme pour faire avancer la prospérité, faire reculer la pauvreté et améliorer la santé.»

«Mais pour cela, vous devez utiliser les technologies de l’information et de la communication comme des outils de stimulation de la croissance», a insisté Fowlie. «Ainsi nous obtiendrons de la croissance économique et une plus grande prospérité, et les gens auront le sentiment d’être plus impliqués au sein de leur communauté.»

Les TIC ont été incorporées dans quatre des 17 objectifs proposés dans les ODD, un chiffre que l’UIT considère insuffisant. «Nous avons raté le potentiel révolutionnaire des TIC durant l’ère des OMD, mais nous ne pouvons pas nous permettre de faire cette erreur une nouvelle fois», a-t-il mis en garde.

Le secteur des TIC peut agir comme un «déclencheur de productivité et de compétitivité pour les petites et moyennes entreprises» et aussi «améliorer l’éducation et l’engagement des personnes qui vivent dans la pauvreté», ce qui aiderait à réaliser l’objectif premier des ODD de mettre fin à la «pauvreté sous toutes ses formes et partout».

La gouvernance, la diplomatie et le vote électroniques peuvent également contribuer à instaurer la paix dans les pays et construire des institutions efficaces et responsables, a poursuivi Fowlie.

Etant un des leaders mondiaux dans les TIC, la Corée du Sud peut soutenir les efforts visant à atteindre ces objectifs, selon lui. «Ce que fait la Corée du Sud (pour le développement durable) est déjà un modèle. […] Avec la meilleure connexion au haut débit au monde, la Corée du Sud a montré que les TIC peuvent être des catalyseurs pour sa propre économie et l’éducation de son peuple.»

Fowlie a cependant ajouté que la Corée du Sud pouvait faire davantage pour le monde grâce à sa politique pour une «économie créative» qui vise à promouvoir l’innovation et la créativité pour trouver des solutions aux grands défis.

Cette campagne constitue l’une des politiques clés de la présidente Park Geun-hye. Elle cherche principalement à stimuler la croissance économique en matérialisant des idées innovatrices grâce aux technologies avancées.

xb@yna.co.kr

(FIN)