movie to contents

Actualités

(Interview Yonhap) le réseau 5G nécessite plus de spectre de fréquences

2014/10/21 14:28

BUSAN, 21 oct. (Yonhap) -- La technologie sans fil de cinquième génération (5G) demandera un nouveau spectre de fréquences pour faire face à la demande croissante du trafic de données des communications mobiles, a déclaré Jan Färjh, le vice-président de la standardisation et de l'industrie à Ericsson.

Färjh a indiqué que le réseau 4G a montré «le futur du haut débit mobile» et que le 5G apportera «une société connectée».

Pour satisfaire les attentes concernant le 5G d'ici à 2020, la communauté internationale doit travailler ensemble à la mise en place d'une structure standardisée gérant les données des smartphones et d'autres appareils, a-t-il dit.

Jan Färjh, le vice-président de la standardisation et de l`industrie à EricssonJan Färjh, le vice-président de la standardisation et de l`industrie à Ericsson

«Si le trafic de données continue comme maintenant, nous avons besoin de plus de bande passante pour le réseau dense et plus de spectres pour être efficace», a dit Färjh durant une interview ce lundi à l'agence de presse Yonhap en marge de la 19e Conférence de plénipotentiaires de l’Union internationale des télécommunications (UIT) 2014 (PP-14).

Färjh a noté que la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR) 2015, se focalisera sur l'allocation d'un spectre supplémentaire en dessous de 6.5 GHz pour la communication mobile, et celle de 2019 portera sur l'accès sans fil de prochaine génération au-delà de 10 GHz.

Färjh a déclaré que l'Union européenne (UE) ainsi que les nations asiatiques ont investi pour développer la technologie mobile de prochaine génération et a ajouté qu'il est temps de développer des standards spécifiques au réseau 5G.

«L'UE a l'ambition de travailler avec la Corée, la Chine et le Japon», a-t-il dit. «Le plus tôt sera le mieux. Si nous nous alignons quant à la recherche, nous serons alors aussi alignés au niveau organisationnel». Le but commun est d'avoir un standard global pour que nous puissions utiliser l'économie d'échelle. Cela bénéficiera financièrement aux utilisateurs, a ajouté le responsable d'Ericsson.

Färjh a indiqué que la communauté internationale tente d'obtenir un consensus mondial pour passer à la prochaine ère de réseau. «La technologie progressera toujours, et nous aurons quelque chose de nouveau en 2020. Je pense qu'il est bien de travailler vers un but commun», a-t-il dit. «Nous allons parler du 5G et cela arrivera si nous pouvons avoir un standard commun global.»

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)