SNS Share
Article View Option

2014/08/24 15:52 KST

Sewol : l'ANPD propose un dialogue trilatéral, le Saenuri refuse

Yoon Young-seok, porte-parole du groupe Saenuri à l`Assemblée.Yoon Young-seok, porte-parole du groupe Saenuri à l`Assemblée.

SEOUL, 24 août (Yonhap) -- Le Parti Saenuri, au pouvoir, a rejeté ce dimanche la proposition de l'Alliance de la nouvelle politique pour la démocratie (ANPD), la principale formation de l’opposition, de créer un canal de dialogue trilatéral entre ces deux partis et les familles des victimes du naufrage du Sewol.

Concernant le projet de loi sur le Sewol, tombé dans l'impasse totale malgré deux réunions bipartites, Park Young-sun, la présidente par intérim du parti d'opposition, a proposé la création d'un canal de dialogue trilatéral en rappelant que les familles des victimes l'avaient déjà réclamé le 10 juillet et a demandé la participation du Saenuri.

«Le projet de loi le plus important pour la vie du peuple est celui sur le Sewol» et «il est maintenant nécessaire d’avoir un dialogue trilatéral entre les représentants des familles des victimes et les deux partis», a déclaré Park.

«La loi spéciale sur le Sewol est, au-delà de la découverte de la vérité, la solution pour le plus grand conflit de notre société. Il faut surmonter ces discordes afin de guérir le cœur malade du peuple et normaliser le Parlement», a souligné la présidente de l'ANPD.

Le parti au pouvoir a ensuite rejeté cette proposition en affirmant que «l'ANPD échappe à ses responsabilités en tentant de créer un nouveau canal de négociation, après avoir rompu deux fois des accords bipartites». «Une législation par le biais d'un canal de discussions trilatérales est une idée dangereuse pouvant menacer les principes de la démocratie représentative et parlementaire», a indiqué Yoon Young-Seok, le porte-parole du groupe parlementaire du Saenuri.

sunhanllee@yna.co.kr

(FIN)