2012/12/26 14:47 KST
Article View Option

Park Geun-hye veut respecter ses promesses de campagne

SEOUL, 26 déc. (Yonhap) -- La présidente récemment élue, Park Geun-hye, a souligné ce matin l’importance de respecter les promesses de campagne qui, si elles sont tenues, entraîneront des ajustements du budget de l’année prochaine, ont affirmé ce mercredi des sources internes au Parti Saenuri.

Ces dernières ont ajouté que des experts ont signalé à Park que pour répondre à tous ses engagements pris lors de la campagne présidentielle et celle des législatives au début de l’année, il faudrait procéder à un réajustement du budget 2013, comme un accroissement des fonds destinés à la protection sociale. Ils ont également suggéré au futur gouvernement d’envisager d’émettre des obligations d’Etat pour couvrir les frais supplémentaires.

«La présidente nouvellement élue a dit clairement que ses promesses devraient être honorées», a rapporté un responsable du parti au pouvoir qui a demandé à ne pas être identifié, en ajoutant que Park a été ferme sur la question.

Cependant, les observateurs politiques ont noté que Park n’a pas encore dit un mot sur l’éventualité d’émettre de nouvelles obligations d’Etat. Cette position signifierait selon eux que la nouvelle présidente cherchera de l’argent en réduisant plutôt les dépenses publiques avant de prendre des décisions pouvant accroître les dettes du gouvernement ou la charge sur les contribuables.

La solution des emprunts d’Etat a été proposée pour la première fois par le président du groupe Saenuri à l’Assemblée nationale, Lee Hahn-koo, juste après le scrutin du 19 décembre. Il avait appelé à émettre jusqu’à 6.000 milliards de wons (5,6 milliards de dollars) de dettes pour compléter le financement de divers programmes de protection sociale et d’emploi que Park s’est engagée à appliquer avant son élection.

La somme correspond au total nécessaire pour appliquer les promesses de Park en matière de couverture sociale (1.700 Mds de wons) et pour aider les PME et petits commerçants et relancer le marché immobilier (4.300 Mds de wons).

Le Parti Saenuri et le Parti démocrate unifié (PDU) ont convenu de passer le budget du gouvernement après-demain au plus tard. Le parti d’opposition, cependant, est opposé à toute nouvelle émission d’obligations d’Etat. Selon le PDU, si le gouvernement a besoin de fonds supplémentaires, il est préférable de taxer les riches et les conglomérats en annulant les avantages fiscaux qui leur ont été offerts par l’administration Lee Myung-bak.

xb@yna.co.kr

(FIN)