2018/09/12 10:43 KST

Article View Option

MERS-CoV : 10 cas suspects se révèlent négatifs

SEOUL, 12 sept. (Yonhap) -- Dix personnes ayant présenté des symptômes du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) ont été testées négatives à cette maladie, ont annoncé aujourd'hui les autorités sanitaires.

Les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC) ont déclaré qu'une personne ayant été en contact étroit avec un patient porteur du MERS-CoV et neuf autres personnes ayant eu des contacts ordinaires ont toutes été relâchées après avoir été placées en quarantaine car elles n'avaient pas été contaminées par la maladie potentiellement mortelle.

Les personnes libérées seront toutefois surveillées par les KCDC, ont indiqué des responsables.

Samedi, un homme de 61 ans a été diagnostiqué avec la maladie après être rentré chez lui consécutivement à une visite au Koweït. A son arrivée à l'aéroport international d'Incheon, il a été transporté au service des urgences du Samsung Medical Center, dans le sud de Séoul.

Dès 18h hier, un total de 21 personnes qui avaient été en contact étroit avec le porteur du MERS, notamment des agents de bord, des passagers, du personnel médical et des employés de l'immigration, ont été mises en quarantaine dans leurs domiciles respectifs et placés sous surveillance pour détecter d'éventuels signes du MERS.

Les autorités sanitaires ont indiqué que 435 personnes ayant eu des contacts ordinaires avec l'individu contaminé font actuellement l'objet d'une surveillance. Ils n'ont pas été placés en quarantaine, mais ils doivent signaler chaque jour leurs conditions de santé aux responsables chargés de la surveillance.

Le MERS-CoV est une maladie respiratoire virale. Le taux de mortalité chez l'homme est de 20-46%. Le coronavirus provient des chameaux, qui ne présentent généralement pas de symptôme, et peut être transmis à travers un contact physique.

Le premier cas de MERS a été enregistré en Arabie saoudite et s'est depuis répandu dans d'autres pays. En juin de cette année, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait signalé 2.229 cas confirmés en laboratoire.

La Corée du Sud a été frappée par une épidémie de MERS en 2015, entraînant 38 décès et 186 personnes testées positives.

Des travailleurs de l'assainissement désinfectent la gare de Séoul le 11 septembre 2018, dans le cadre des efforts visant à enrayer la propagation du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV). Un Sud-Coréen âgé de 61 ans a été confirmé comme étant infecté par le MERS-CoV après avoir voyagé au Koweït via Dubaï.
Des travailleurs de l'assainissement désinfectent la gare de Séoul le 11 septembre 2018, dans le cadre des efforts visant à enrayer la propagation du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV). Un Sud-Coréen âgé de 61 ans a été confirmé comme étant infecté par le MERS-CoV après avoir voyagé au Koweït via Dubaï.

lp@yna.co.kr

(FIN)