2018/07/02 14:24 KST

Article View Option

La Corée du Sud est le 8e plus important point d'origine pour les attaques DDoS, d’après Akamai

SEOUL, 02 juil. (Yonhap) -- Le fournisseur américain de services de cloud computing Akamai Technologies Inc. a déclaré aujourd’hui que la Corée du Sud était la huitième plus grande région d'origine des attaques par déni de service distribué (DDoS) dans le monde.

Une attaque DDoS fait référence à une situation dans laquelle une multitude d'ordinateurs infectés sont contrôlés pour essayer de communiquer avec un ordinateur particulier, écrasant sa bande passante de connexion et évinçant les utilisateurs légitimes. De telles attaques ciblent une grande variété d'entreprises et d'organisations, allant des gouvernements aux sociétés, en passant par les institutions financières et les médias.

Akamai a indiqué que la Corée du Sud représentait 3% des adresses IP utilisées pour les attaques DDoS observées entre novembre 2017 et avril de cette année.

Les Etats-Unis se situent au sommet avec 30%, suivis de la Chine et de la Grande-Bretagne avec respectivement 16% et 5%, selon les données d'Akamai. L'Inde arrive ensuite avec 4%.

Des experts de l'industrie de la sécurité estiment que comme les attaques DDoS sont causées par des ordinateurs infectés, le chiffre n'indique pas nécessairement que des ressortissants sud-coréens étaient directement impliqués dans le piratage.

lp@yna.co.kr

(FIN)