2018/06/25 11:37 KST

Article View Option

Séoul injectera 2.600 Mds de wons d'ici 2022 pour le développement de voitures à hydrogène

Réunion entre le ministère de l'Industrie, des représentants de fabricants automobiles et d'organisations liées sur l'établissement d'un écosystème industriel pour les voitures à hydrogène le 25 juin 2018 à Séoul.
Réunion entre le ministère de l'Industrie, des représentants de fabricants automobiles et d'organisations liées sur l'établissement d'un écosystème industriel pour les voitures à hydrogène le 25 juin 2018 à Séoul.

SEOUL, 25 juin (Yonhap) -- La Corée du Sud investira un total de 2.600 milliards de wons (2,34 milliards de dollars) d’ici 2020 en vue de développer des voitures à hydrogène et des infrastructures liées dans le but de stimuler les ventes de voitures respectueuses de l’environnement, a annoncé ce lundi le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie.

Le ministère a déclaré son objectif de faire circuler environ 16.000 voitures à hydrogène et d'installer 310 stations de recharge à travers tout le territoire d’ici 2022 pour faire face au problème de la pollution de l’air et promouvoir les véhicules de nouvelle génération.

Cette décision est intervenue alors que les constructeurs automobiles locaux ont lancé ces dernières années une série de voitures à pile à combustible mais la demande est restée faible sur le marché local, notamment en raison du manque de bornes de recharge.

«La Corée du Sud a un grand potentiel pour prendre une position avantageuse sur le marché des voitures écologiques mais il manquait une politique globale pour les voitures à hydrogène et des infrastructures de recharge à l’échelle nationale», a estimé le ministre Paik Un-gyu lors d’une réunion avec des représentants de fabricants automobiles et d’organisations liées.

«Le gouvernement apportera un soutien total aux fabricants de véhicules à hydrogène en instaurant un écosystème industriel comprenant les voitures à hydrogène, les stations de recharge et le combustible.»

Afin de faciliter les efforts de recherche et développement, le ministère, les constructeurs automobiles locaux et des sociétés publiques sont convenus d’établir une entreprise avec un objectif spécifique d’ici novembre prochain pour aider les sociétés à surmonter les obstacles sur les marchés automobiles émergents.

En vertu de l’accord, Hyundai Motor Co., le numéro un de l’industrie automobile coréenne, Korea Gas Corporation et d’autres sociétés travailleront ensemble pour installer des stations de recharge dans des grandes villes et sur les autoroutes.

En particulier, Korea Expressway Corporation et Hyundai Motor s’associeront aussi pour installer huit stations de recharge hydrogène sur les autoroutes où le trafic est dense et 10 supplémentaires à Séoul et dans d’autres grandes villes.

Le ministère a également fait part de son intention de revoir des réglementations pour un approvisionnement stable en hydrogène et d’établir un centre de distribution d’ici l’année prochaine, ouvrant la voie à la commercialisation en masse de tels véhicules.

La construction d’une station de recharge coûte environ 3 milliards de wons et un budget annuel de 200 millions de wons est nécessaire pour son exploitation, selon le ministère.

La production mondiale de voitures à hydrogène devrait atteindre 50.000 unités cette année avant d’augmenter à 260.000 en 2022 et 2,2 millions en 2030, selon le cabinet d'études de marché IHS Markit.

lsr@yna.co.kr

(FIN)