2018/05/29 16:56 KST

Article View Option

La Corée du Sud et la Chine achèveront cette année leur étude conjointe sur le réseau électrique

SEOUL, 29 mai (Yonhap) -- Le ministère sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie a annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord avec la Chine afin de finaliser leur étude conjointe sur un projet de raccordement de leurs réseaux électriques d'ici la fin de l'année.

Ce projet constitue la première étape vers la mise en pratique de l'initiative «super réseau de l’Asie du Nord-Est» qui prévoit de fournir de l’électricité produite à partir de l'énergie éolienne en Mongolie vers la Corée du Sud et le Japon via la Chine.

Korea Electric Power Corp. et son homologue chinoise ont lancé en avril une étude conjointe sur le raccordement de leurs réseaux électriques, avec l'installation d'un câble dans les fonds marins entre les deux voisins.

L’initiative est intervenue alors que la Corée du Sud et la Chine cherchent à stimuler l'approvisionnement en énergie à partir de sources d'énergies propres et renouvelables.

«Les deux gouvernements apporteront leur soutien pour que l'étude conjointe puisse être conclue d'ici la fin de l'année», selon le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie.

L’entente a été trouvée lors de la première série de réunions de travail à Séoul entre le ministère et l'Administration nationale de l'énergie (NEA) de la Chine. L'organe consultatif sur les questions énergétiques fait suite au sommet entre les dirigeants de la Corée du Sud et de la Chine tenu en décembre dernier.

Aujourd’hui également, les responsables des deux parties ont mis au point les clauses d'un mémorandum d'entente séparé conclu avec le Japon au début du mois sur le renforcement de la coopération dans le domaine du gaz naturel liquéfié (GNL).

Séoul et Pékin ont également discuté de la manière d'accroître la flexibilité des destinations d'importation de GNL.

Actuellement, la Corée du Sud importe du GNL dans le cadre de contrats à long terme qui comprennent des clauses de restriction de destination empêchant Séoul d’en revendre à d'autres pays.

La Corée du Sud est le troisième importateur mondial de GNL avec 13%, derrière le Japon et la Chine, respectivement les premier et deuxième plus grands importateurs mondiaux.

Les trois pays ont essayé de trouver des moyens d'améliorer les termes du contrat mettant en avant leur pouvoir d'achat, selon le ministère.

Les autorités sud-coréennes et chinoises prévoient d'organiser une deuxième série de réunions de travail en Chine l'année prochaine.

Siège social de Korea Electric Power Corp.
Siège social de Korea Electric Power Corp.

lp@yna.co.kr

(FIN)