2018/04/25 16:35 KST

Article View Option

Naver va limiter les commentaires sur les articles de presse

Siège de Naver Corp. à Bundang, dans la province du Gyeonggi. (Photo d'archives Yonhap)
Siège de Naver Corp. à Bundang, dans la province du Gyeonggi. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 25 avr. (Yonhap) -- Naver Corp., l'opérateur du premier portail Internet en Corée du Sud, a déclaré ce mercredi qu'il limitera le nombre de commentaires pouvant être publiés sur les articles de presse dans un contexte de scandale de manipulation de l'opinion publique en ligne.

Un blogueur et ancien membre du Parti démocrate de Corée (PDC), le parti au pouvoir, âgé de 48 ans, dont le nom de famille est Kim et le pseudonyme «Druking», a utilisé un programme informatique pour orchestrer une manipulation de l'opinion en ligne. Druking est suspecté d'avoir des liens avec un député du PDC.

Naver permettra de cliquer jusqu'à seulement 50 «j'aime» ou «je ressens la même chose» par personne dans une période de 24 heures pour les commentaires sur les articles de presse qui apparaîtront sur le portail Naver, a déclaré un cadre de la société.

Dans le passé, il n'y avait pas de limite, ce qui rendait possible la déformation intentionnelle de l'opinion publique sur tous les sujets.

Naver a également indiqué qu'il baissera le nombre maximal de commentaires que les usagers pourront publier pour un article par jour, de 20 à l'heure actuelle à trois.

L'incident a déclenché une dispute politique féroce à l'approche des élections locales du 13 juin, alors que le député du parti au pouvoir Kim Kyoung-soo, un confident clé du président Moon Jae-in, est pointé du doigt pour avoir été en contact avec Druking pendant plusieurs années.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)