2017/10/26 13:49 KST

Article View Option

Le brise-glace Araon se lance dans une mission de 227 jours en Antarctique

SEOUL, 26 oct. (Yonhap) -- Le premier brise-glace sud-coréen a entamé jeudi sa neuvième expédition en Antarctique afin d’explorer l’écosystème marin et d’étudier comment le changement climatique affecte la planète. L’Araon a quitté le port d’Incheon pour un voyage qui durera 227 jours, a annoncé le ministère des Océans et de la pêche.

Le navire de recherche se rendra en Australie avant de jeter l’ancre à la base de recherche Jang Bo-go, située dans la baie de Terra Nova en Antarctique. Il débutera ensuite ses opérations à la mi-décembre. Le brise-glace, inauguré en décembre 2009, mesure 111 mètres de la proue à la poupe, pèse 7.487 tonnes et peut rompre une plaque de glace d’un mètre d’épaisseur.

Afin d’étudier la vitesse de fusion des icebergs et des courants océaniques, l’Araon fera d’abord escale en mer d’Amundsen, dans l’ouest de l’Antarctique. Le navire, capable d’accueillir environ 85 chercheurs et membres d’équipage, se rendra ensuite dans la mer de Ross, une baie profonde de l’océan Austral, pour étudier l’évolution de l’environnement des océans et des glaciers.

Les scientifiques prévoient d’installer un sismomètre sous-marin pour surveiller régulièrement l'activité sismique. Enfin, le brise-glace prévoit de naviguer dans la mer de Weddell afin d’explorer la barrière de Larsen, la quatrième plus grande barrière de glace en Antarctique, couvrant une superficie d’environ 55.000 kilomètres carrés, soit la moitié de la superficie de la Corée du Sud.

Contrairement aux fines couches de banquise de mer, les barrières de glace sont des masses flottantes de plusieurs centaines de mètres d’épaisseur qui sont attachées à des nappes de glace au sol. L’océan Austral produit environ les trois quarts des nutriments qui permettent la vie dans le reste des océans du monde. La région abrite également la plupart des manchots et des baleines du monde.

Le navire de recherche rentrera au port sud-coréen de Gwangwang, situé sur la côte sud-ouest, le 10 juin 2018, a indiqué le ministère. L’Araon a exploré plusieurs régions du pôle Sud et du pôle Nord lors de huit missions menées depuis 2009 dans le cadre d’efforts mondiaux visant à examiner les causes du réchauffement climatique et à étudier l’écosystème arctique.

L'Araon, le premier brise-glace sud-coréen, quitte son port d'attache à Incheon pour se rendre dans l'Arctique, le 21 juillet 2017. (Photo d'archives Yonhap)
L'Araon, le premier brise-glace sud-coréen, quitte son port d'attache à Incheon pour se rendre dans l'Arctique, le 21 juillet 2017. (Photo d'archives Yonhap)

lp@yna.co.kr

(FIN)