2017/08/27 10:49 KST

Article View Option

Le kimchi aide à réduire le risque de dermatite atopique, selon des chercheurs

SEOUL, 27 août (Yonhap) -- Manger du kimchi tous les jours permet de réduire de 32% le risque de contracter la maladie de la dermatite atopique, ou eczéma atopique, par rapport à ceux qui ne consomment pas ce condiment typiquement coréen, a révélé ce dimanche une étude réalisée par des chercheurs locaux.

Ce résultat a été dévoilé par une équipe de scientifiques dirigée par Park Yoo-kyoung, expert en santé nutritionnelle de l’université Kyung Hee à Séoul. L’étude, menée de 2010 à 2012 auprès de 7.222 personnes à travers tout le pays, a été publiée dans le dernier numéro de l’Asia Pacific Journal of Clinical Nutrition.

Le kimchi est du choux fermenté et pimenté accompagnant généralement les repas coréens. Il peut être également à base de concombre ou navet.

L’équipe s’est penchée sur la corrélation entre la quantité de kimchi consommée et l’exposition à la dermatite atopique. Elle a constaté que les personnes qui mangeaient 85-158 grammes de kimchi chaque jour ou tous les deux ou trois jours étaient 32% moins exposées à cette pathologie allergique touchant la peau comparativement à celles qui en consommaient moins de 36 grammes.

Les chercheurs ont précisé que les conditions externes pouvant affecter le résultat ont été prises en considération, comme le sexe, l’âge et la consommation de tabac et d’alcool.

«Certaines personnes s’inquiètent du fort niveau de sel dans le kimchi, mais cette étude récente montre qu’il peut aider à réduire le risque de dermatite atopique», a conclu Park.

xb@yna.co.kr

(FIN)