SNS Share
Article View Option

2017/05/16 14:07 KST

WannaCry : l’armée hausse l'alerte face à la possibilité nord-coréenne

La salle d'opération de l'Agence coréenne d'Internet et de la sécurité (KISA) pour la surveillance des cyberattaques, le 14 mai 2017.
Surveillance

La salle d'opération de l'Agence coréenne d'Internet et de la sécurité (KISA) pour la surveillance des cyberattaques, le 14 mai 2017.

SEOUL, 16 mai (Yonhap) -- Face à la possibilité que la Corée du Nord soit derrière la récente cyberattaque mondiale par ransomware (logiciel de rançon), appelé «WannaCry», les autorités militaires sud-coréennes ont augmenté le niveau d’alerte informatique, intitulé «INFOCON», ce mardi.

Un officiel des autorités militaires de Séoul a indiqué que «le niveau d’alerte INFOCON a été augmenté du niveau 4 à celui de 3, de vigilance à état prêt à réagir, face à l’éventualité de cyberattaques contre le réseau informatique militaire de la Corée Sud». L’alerte INFOCON est constitué de cinq degrés, l’alerte 5 étant la plus faible.

Jusqu’à ce moment précis, il n’y a aucun cas d’infection rapporté au sein de l'armée sud-coréenne alors que les autorités militaires ont même restreint la connexion au réseau Internet des soldats comme mesure préventive contre les attaques. Le cyber-commandement de l’armée a également renforcé les effectifs de la cellule d’urgence pour répondre aux attaques informatiques (CERT, computer emergency response team).

D’après des rapports de médias étrangers, Neel Nehta, informaticien de Google, a mis en ligne des codes montrant une similarité entre le ransomware «WannaCry» et une série de cyberattaques commises par la Corée du Nord. Le logiciel malveillant qui demande une rançon en verrouillant des fichiers informatiques a touché quelque 300.000 PC dans 150 pays, selon une dépêche de l’AFP ce mardi.

L’Agence coréenne d’Internet et de la sécurité (KISA) a annoncé qu’une dizaine d’entreprises sud-coréennes ont déclaré des dégâts provenant du ransomware et 13 cas d’infection soupçonnés ont été répertoriés entre les 13 et 16 mai.

L'écran rouge qui demande le rançon à dévérouiller les fichiers d'un PC en cas d'infection du ransomware.
Ecran en cas de piratage

L'écran rouge qui demande le rançon à dévérouiller les fichiers d'un PC en cas d'infection du ransomware.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)