2018/09/13 11:01 KST

Article View Option

Les ministres du Sport de Séoul, Pékin et Tokyo s'engagent à renforcer la coopération

Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Do Jong-hwan (à dr.) posent pour une séance photos avec le directeur adjoint de l'Administration générale d'Etat pour le sport de la Chine Gao Zhidan (à gauche) et le ministre japonais du Sport Yoshimasa Hayashi le jeudi 13 septembre 2018 à l'hôtel New Otani à Tokyo, lors de leur réunion tripartite.
Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Do Jong-hwan (à dr.) posent pour une séance photos avec le directeur adjoint de l'Administration générale d'Etat pour le sport de la Chine Gao Zhidan (à gauche) et le ministre japonais du Sport Yoshimasa Hayashi le jeudi 13 septembre 2018 à l'hôtel New Otani à Tokyo, lors de leur réunion tripartite.

SEOUL, 13 sept. (Yonhap) -- Les ministres du Sport de la Corée du Sud, de la Chine et du Japon ont achevé ce jeudi leur réunion à Tokyo visant à accroître la coopération et échanger des programmes entre les trois nations.

La réunion de deux jours avait débuté mercredi à l'hôtel New Otani à Tokyo avec une série de rencontres bilatérales entre le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Do Jong-hwan, le ministre japonais du Sport Yoshimasa Hayashi et le directeur adjoint de l'Administration générale d'Etat pour le sport de la Chine Gao Zhidan.

Ils avaient ensuite tenu une réunion trilatérale jeudi et adopté une déclaration conjointe appelée «Plan d'action de Tokyo», qui vise à exécuter des accords de la «déclaration de PyeongChang», qui a été signée lors de leur rencontre inaugurale en 2016 à PyeongChang, en Corée du Sud. La déclaration promet de développer davantage la confiance et la compréhension mutuelles à travers des échanges sportifs et promouvoir la paix en Asie du Nord-Est à travers le sport.

La réunion trilatérale des trois ministres du Sport a été conçue pour assurer la coopération et les échanges entre les trois pays qui accueillent trois Jeux olympiques consécutifs. La Corée du Sud a organisé les JO d'hiver de PyeongChang en février, Tokyo accueillera les JO d'été 2020 et Pékin organisera les JO d'hiver 2022.

Les trois nations ont convenu de booster les échanges humains à divers niveaux, notamment entre femmes et athlètes handicapés, et de développer le secteur des sports d'hiver.

La Corée du Sud a promis de transmettre son savoir-faire et ses technologies utilisés aux JO de PyeongChang aux organisateurs des JO de Toyko 2020 et de Pékin 2022. Les trois nations, qui sont tous pays membres de l'Agence mondiale antidopage (AMA), sont également convenues de mener ensemble des programmes d'éducation et d'autres efforts pour combattre le dopage.

Durant la réunion tripartite, la Corée du Sud a demandé le soutien de la Chine et du Japon pour la participation d'équipes coréennes unifiées à leurs événements sportifs.

Le ministère du Sport a déclaré qu'il poursuivra les parades conjointes aux cérémonies d'ouverture et de clôture à Toyko en 2020 et à Pékin en 2022. Il cherchera également à former des équipes conjointes dans certains sports.

Pour assurer le développement mutuel et l'harmonie dans la région de l'Asie du Nord-Est, le ministère a également proposé que la Corée du Sud, la Chine, le Japon et la Corée du Nord coorganisent la Coupe du monde de la Fifa en 2030 ou 2034. Il a ajouté qu'il a présenté l'idée d'accueillir conjointement des JO à l'avenir.

Les trois pays se sont mis d'accord pour tenir la prochaine réunion trilatérale en Chine en 2020. En attendant, ils tiendront une réunion annuelle de niveau opérationnel pour voir si le Plan d'action de Tokyo est bien exécuté ou non.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)