2018/07/05 22:00 KST

Article View Option

(LEAD) Les matches de basket-ball intercoréens font espérer paix et réconciliation, selon le ministre de l'Unification

PYONGYANG/SEOUL, 05 juil. (Yonhap) -- Le ministre de l'Unification Cho Myoung-gyon a déclaré ce jeudi que les matches de basket-ball amicaux intercoréens ont été source d'espérance pour la paix et la réconciliation de la péninsule coréenne.

Le ministre a ajouté que ces rencontres ont ouvert la porte à des échanges renforcés dans le domaine du sport entre les deux pays.

Cho a fait ces remarques lors d'un dîner d’adieu organisé par la Corée du Nord après la fin des matches amicaux.

«Ces parties ont été si émouvantes et plus dramatiques que n'importe quelle série télévisée», a dit Cho. «Je pense que si le Sud et le Nord font comme les athlètes viennent de faire, cela nous rapprochera de la réconciliation et de la paix.»

«En organisant avec succès cet événement de basket-ball pour la réunification, je pense que la porte a été grande ouverte à des échanges intercoréens dans le domaine du sport», a-t-il ajouté.

Cho, qui dirige une délégation de cent personnes composée d'athlètes et de journalistes, est arrivé mardi à Pyongyang et reviendra vendredi en Corée du Sud.

«Je pense que les échanges sportifs tels que celui-ci nous permettront d'accélérer la mise en œuvre de la déclaration de Panmunjom adoptée par les dirigeants des deux Corées», a estimé Cho, faisant référence à l'accord intercoréen du 27 avril.

Choe Hwi, l'hôte du dîner et le vice-président du Comité central du Parti du Travail de Corée, a dit que l'événement a laissé une trace «indélébile» dans les esprits de ceux qui l'ont vu et a démontré que les deux Corées forment un unique pays partageant le même sang, la même langue et la même histoire.

Choe a souligné l'importance d'une coopération étroite pour parvenir à réunifier la péninsule divisée. «Il y a peut-être des gagnants et des perdants dans le sport, mais sur le chemin de la réunification qui reconnectera les liens de sang et le territoire, il n'y a pas de gagnant ou de perdant», a-t-il déclaré.

Sud et Nord ont joué quatre parties amicales mercredi et jeudi au gymnase Ryugyong Chung Ju-yung à Pyongyang. Il s'agissait des premiers matches de la sorte en 15 ans.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)