2018/03/09 21:56 KST

Article View Option

Paralympiques 2018 : la compétition débute par une cérémonie célébrant la passion et la coexistence

PYEONGCHANG, 09 mars (Yonhap) -- Les Jeux paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018 ont débuté ce vendredi par une cérémonie célébrant la passion et la coexistence entre les peuples.

Sous le thème «La passion nous anime», la cérémonie d'ouverture des premiers Jeux paralympiques d'hiver à se tenir en Corée du Sud s'est déroulée au stade olympique de 35.000 places à PyeongChang, dans la province du Gangwon.

La cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de PyeongChang ce vendredi 9 mars 2018.
La cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de PyeongChang ce vendredi 9 mars 2018.

La compétition prendra place à PyeongChang et dans les villes voisines de Gangneung et Jeongseon jusqu'au 18 mars. Il s'agira des plus grands Jeux paralympiques d'hiver en matière de participation. Selon le comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de PyeongChang (POCOG), 570 athlètes de 49 nations se sont inscrits. Un nombre record de 80 médailles d'or sont en jeu.

La cérémonie, mise en scène par Kim Moon-tae, a débuté avec une vidéo d'introduction qui s'est achevée par le compte à rebours ayant marqué l'ouverture des Jeux paralympiques.

Shin Myeong-jin, un artiste ayant des prothèses aux jambes et au bras, est ensuite apparu au centre de la scène, exécutant sur un tambour traditionnel géant une interprétation de la cérémonie d'accueil traditionnelle «bin-rye», qui était donnée par le passé quand des personnages importants visitaient la cour royale de Corée.

La scène circulaire centrale s'est levée au son des tambours traditionnels et le message de l'harmonie a été projeté sur le sol. Une centaine de danseurs ont ensuite embelli la scène de leurs élégants mouvements chorégraphiés.

L'emblème des Jeux paralympiques de PyeongChang et un message de bienvenue ont aussi été projetés sur la scène.

Des athlètes paralympiques sud-coréens portent le drapeau national lors de la cérémonie d'ouverture.
Des athlètes paralympiques sud-coréens portent le drapeau national lors de la cérémonie d'ouverture.

Le Taegeukgi, le drapeau national sud-coréen, a été apporté dans le stade par huit athlètes sud-coréens, dont quatre en chaises roulantes.

Hwang Young-taek et Kim Hyuk-gun, deux chanteurs ayant un handicap et une chorale composée de personnes en chaises roulantes ont chanté l'hymne national.

Les compétiteurs de 49 pays ont ensuite défilé lors de la parade des athlètes. L'ordre de défilé des nations a été déterminé par ordre alphabétique de l'alphabet local, le hangeul.

La Grèce, berceau des jeux olympiques modernes, a été la première nation à pénétrer dans le stade. La Corée du Sud a été la dernière à défiler. La Corée du Nord a été 34e, après le Japon.

Corée du Sud et Corée du Nord avaient auparavant décidé de parader ensemble à la cérémonie d'ouverture, derrière le drapeau de l'unification coréenne. Ce projet a été annulé jeudi, les deux pays ne parvenant pas à s'entendre si le drapeau devait montrer ou non les îlots sud-coréens Dokdo, également revendiqués par le Japon.

Un segment a par la suite reflété les rêves et visions des personnes handicapées. Une jeune fille atteinte d'un handicap visuel a dessiné un monde imaginaire rempli d'espoir. Des enfants et athlètes paralympiques ont dansé sur une chanson en langue des signes, communiquant le message que PyeongChang est un endroit où le rêve de ne faire qu'un devient réalité.

Le président Moon Jae-in salue la foule venue assister à la cérémonie à PyeongChang ce vendredi 9 mars 2018.
Le président Moon Jae-in salue la foule venue assister à la cérémonie à PyeongChang ce vendredi 9 mars 2018.

Lee Hee-beom, président du comité d'organisation de PyeongChang, et Andrew Parsons, président du Comité international paralympique, ont chacun fait un discours. Enfin, le président Moon Jae-in a officiellement déclaré ouverts les Jeux paralympiques d'hiver de PyeongChang.

Vint ensuite l'entrée du drapeau paralympique, porté par les futurs athlètes paralympiques, après quoi des représentants d'athlètes, des officiels et des entraîneurs ont prêté serment.

Un autre segment artistique a suivi, présentant la «Roue de la passion», qui symbolise la passion menant à l'égalité et à l'harmonie, et une énergie qui efface les limites de la division. Après une danse de personnes en fauteuils roulants, la roue a commencé à s'élever et les pétales représentant quatre valeurs paralympiques - courage, détermination, inspiration et égalité - ont englouti la roue et créé la «Sphère de la coexistence».

Vint enfin l'allumage du chaudron. La flamme paralympique a parcouru un total de 2.018 kilomètres, un chiffre qui inclut la distance entre Séoul et les cinq lieux où les flammes ont été allumées. Au total, 800 porteurs de flambeau ont participé par groupes de deux pour couvrir cette distance.

Après que le chaudron, le même que les Jeux olympiques, a été allumé, la «Sphère de la coexistence» s'est transformée en un soleil émettant une vive lumière rouge. Elle s'est ensuite changée en pleine lune blanche alors que la soprano Sumi Jo et la chanteuse Sohyang se produisait sur scène.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)