2018/01/11 16:59 KST

Article View Option

(Interview Yonhap) Le hockeyeur naturalisé Mike Testwuide apprécie l’alchimie en attaque

JINCHEON, 11 jan. (Yonhap) -- Ils sont nés dans différents pays mais personne ne peut nier qu’une synergie exceptionnelle s’opère sur glace entre les deux frères Kim Ki-sung et Kim Sang-wook et l’attaquant américain Mike Testwuide sur la ligne de front de l'équipe masculine de hockey de la Corée du Sud.

Testwuide, un natif du Colorado qui a acquis son passeport sud-coréen en 2015, ne voudrait pas jouer ailleurs.

«Ce sont deux des meilleurs joueurs de notre équipe», a expliqué Testwuide hier à l'agence de presse Yonhap au Centre national d'entraînement de Jincheon, situé à 90 kilomètres au sud de Séoul. L'équipe de hockey masculine y a organisé une journée portes ouvertes avant que l'alignement des 25 joueurs pour les Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang ne soit finalisé.

Sur cette photo prise le 13 décembre 2017, l'attaquant sud-coréen Mike Testwuide dompte le palet contre le Canada lors d'un match de la Channel One Cup au VTB Ice Palace de Moscou. (EPA)
Sur cette photo prise le 13 décembre 2017, l'attaquant sud-coréen Mike Testwuide dompte le palet contre le Canada lors d'un match de la Channel One Cup au VTB Ice Palace de Moscou. (EPA)

«Leur talent compte parmi les meilleurs du monde et je tire des bénéfices de ces joueurs», a ajouté Testwuide.

Le remarquable travail d'équipe du trio sautait aux yeux lors de la Channel One Cup à Moscou le mois dernier. La Corée du Sud a perdu ses trois matchs en s’inclinant 4-2 contre le Canada, numéro un mondial, 5-1 contre la Suède, classée 3e, et 4-1 contre la Finlande, au 4e rang.

Et les quatre buts sud-coréens ont été créés par la ligne Kim-Kim-Testwuide. Ce sont les trois seuls joueurs sud-coréens à avoir inscrit une réalisation.

Autre point positif, Testwuide a déclaré qu'il était à 100% en bonne santé après une saison 2017 où il a été en proie à des blessures. Plus particulièrement, aux Jeux asiatiques d’hiver de Sapporo, au Japon, en février dernier, Testwuide s'est écrasé contre le gardien de but du Kazakhstan, Vitali Kolesnik, lors d'une échappée et a subi des lésions ligamentaires à l'épaule gauche.

Mais maintenant qu'il est de retour à pleine puissance avant ses premiers Jeux olympiques d'hiver, Testwuide a déclaré qu'il était «plus impatient et prêt que jamais».

«Je suis prêt à y aller et à voir l'atmosphère», a-t-il ajouté. «Je ne suis pas trop nerveux, nous nous sommes préparés pendant si longtemps.»

Sur cette photo prise le 13 décembre 2017, l'attaquant sud-coréen Mike Testwuide (à d.) contrôle le palet face au défenseur canadien Mat Robinson (au c.) lors d'un match de hockey de la Channel One Cup au VTB Ice Palace de Moscou. (AFP)
Sur cette photo prise le 13 décembre 2017, l'attaquant sud-coréen Mike Testwuide (à d.) contrôle le palet face au défenseur canadien Mat Robinson (au c.) lors d'un match de hockey de la Channel One Cup au VTB Ice Palace de Moscou. (AFP)

L'athlète de 30 ans a joué dans le championnat NCAA pour le Colorado College et a passé quelques années dans la Ligue américaine de hockey (AHL). Bien qu'il ne soit jamais arrivé dans l’élite de la Ligue nationale de hockey (NHL), Testwuide s'est taillé une solide réputation dans l'Asia League avec Anyang Halla et High1. Il y règne comme l'un des meilleurs buteurs depuis 2013.

Testwuide aurait pu avoir l'occasion de se mesurer aux vedettes de la NHL aux Jeux olympiques, mais la meilleure équipe au monde a décidé de ne pas participer à PyeongChang après avoir envoyé ses joueurs aux cinq derniers JO d'hiver.

Le hockeyeur a déclaré qu'il était déçu de ne pas pouvoir affronter les joueurs de la NHL parce que «vous voulez montrer ce que vous valez contre les meilleurs du monde». Cependant, il reste enthousiaste : «Cela va être un grand tournoi malgré tout, il y a encore quelques-uns des meilleurs joueurs du monde qui viendront ici, ça va être une expérience formidable.»

Sur cette photo datant du 16 décembre 2017, l'attaquant sud-coréen Mike Testwuide (au c.) célèbre son but contre la Suède avec ses coéquipiers Kim Sang-wook (à g.) et Eric Regan à la Channel One Cup au VTB Ice Palace à Moscou. (Reuters)
Sur cette photo datant du 16 décembre 2017, l'attaquant sud-coréen Mike Testwuide (au c.) célèbre son but contre la Suède avec ses coéquipiers Kim Sang-wook (à g.) et Eric Regan à la Channel One Cup au VTB Ice Palace à Moscou. (Reuters)

L'entraîneur Jim Paek, ancien défenseur de la NHL, a entamé le dernier camp de préparation préolympique lundi avec 36 joueurs en main. Seulement 25 d'entre eux auront la chance de participer aux Jeux olympiques.

«Vous pouvez sentir une tension réelle maintenant, (parce qu'il y a) des gars qui se battent pour leur place», a confié Testwuide.

Et pour les 25 derniers qui resteront, repousser leurs limites sera la clé à PyeongChang, a déclaré Testwuide.

«Maintenant, nous travaillons à récupérer notre condition physique et, quand nous foulerons la glace, nous devrons revenir à ce que nous faisons : patiner, jouer dur et jouer physique», a-t-il dit. «Nous devons revenir à ces choses et travailler vraiment sur notre patinage, ce qui nous distinguera des autres équipes.»

lp@yna.co.kr

(FIN)