2018/01/08 10:42 KST

Article View Option

PyeongChang 2018 : la star discrète du patinage de vitesse s’apprête à faire parler d’elle

SEOUL, 08 jan. (Yonhap) -- Hors de la patinoire, la vedette sud-coréenne du patinage de vitesse sur piste courte Choi Min-jeong est particulièrement calme et douce. Mais dans le feu de l’action aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang qui se tiendront le mois prochain, elle devrait faire beaucoup de bruit sur la glace.

A 19 ans tout juste, Choi est déjà l'une des patineuses les plus accomplies au monde. La double championne du monde a dominé la saison de la Coupe du monde 2017-2018 de l'Union internationale de patinage (ISU) pour se qualifier avec aisance à ses premiers Jeux olympiques d'hiver.

Sur cette photo prise le 17 novembre 2017, la patineuse sud-coréenne de vitesse sur piste courte Choi Min-jeong participe à l'épreuve féminine du 1.000m lors de la Coupe du monde de l'Union internationale de patinage (ISU) organisée à la patinoire de Mokdong, à Séoul.
Sur cette photo prise le 17 novembre 2017, la patineuse sud-coréenne de vitesse sur piste courte Choi Min-jeong participe à l'épreuve féminine du 1.000m lors de la Coupe du monde de l'Union internationale de patinage (ISU) organisée à la patinoire de Mokdong, à Séoul.

La Sud-Coréenne s'est classée en première position au 1.500m lors de la saison de la Coupe du monde après avoir remporté trois des quatre courses et terminé deuxième au 500m et au 1.000m. Elle faisait partie des pièces maitresses de l'équipe de relais du 3.000 m qui a remporté deux médailles d'or, une d'argent et une de bronze en quatre apparitions. C’est l’une des favorites pour décrocher plusieurs titres aux JO de PyeongChang et elle fait l’unanimité auprès des observateurs dans ce sport où les événements peuvent prendre une tournure imprévisible.

Choi, qui a commencé à patiner à l'âge de six ans, a fait des étincelles patins aux pieds dès le collège. Ensuite, lors des championnats du monde juniors 2014, elle s'est emparée de l'or au 1.000m et au relais 3.000m. Et ce n’était que le début…

Lors de ses premiers championnats du monde chez les seniors en 2015, la jeune patineuse a remporté trois courses, le 1.000m, le 3.000m et le relais 3.000m, pour terminer première au classement général. Et elle a conservé son titre en 2016 à Séoul, après avoir remporté le 1.000m ainsi que le relais 3.000m.

Avant l'arrivée de Choi, Shim Suk-hee, âgée de 20 ans, était la plus grand prodige des patinoires sud-coréennes. Shim a remporté trois médailles aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, dont l'or au relais sur 3.000m où elle a fait un retour tonitruant lors du dernier tour. Elle a ajouté un titre mondial à son palmarès la même année.

Cependant, à environ un mois de PyeongChang 2018, Choi semble avoir dépassé Shim en tant que meilleure patineuse de vitesse sur piste courte au monde.

Choi Min-jeong donnera le meilleur d’elle-même pour récolter une médaille d'or historique aux Jeux olympiques. Son excellence au 1.000m et au 1.500m est prouvée depuis longtemps et la Corée du Sud est la grande favorite au relais.

Le 500m est une autre affaire. C'est la seule distance où les Sud-Coréennes n'ont pas encore remporté d'or olympique. Le pays du Matin-Clair a engrangé 21 médailles d'or olympiques sur piste courte, mais seulement deux médailles de bronze au 500m féminin, grâce à Chun Lee-kyung en 1998 et Park Seung-hi en 2014.

Jin Sun-yu était à deux doigts de rafler toutes les médailles d’or en patinage sur piste courte aux Jeux olympiques de Turin 2006, où elle a remporté le 1.000m, le 1.500m et le relais 3.000m. Au 500m, Jin a été éliminée en quarts de finale.

Les quatre dernières médailles d'or olympiques au 500m féminin sont allées à des patineuses chinoises, alors que les Européennes et les Canadiennes ont aussi prospéré. Les Sud-Coréennes ont lutté dès la ligne de départ contre des adversaires plus robustes. Fort de ce constat, Choi a augmenté sa masse musculaire et l'intensité de son travail ces dernières années afin d’améliorer ses chances sur 500m.

Ses efforts ont été récompensés par trois victoires sur 500m au cours des trois dernières saisons de la Coupe du monde de l'ISU.

Néanmoins, la Britannique Elise Christie, les Canadiennes Kim Boutin et Marianne St. Gelais et l’Italienne Arianna Fontana demeurent de sérieuses concurrentes sur cette distance.

Mais Choi continuera à préparer les Jeux olympiques de la seule manière qu’elle connaît, tranquillement.

lp@yna.co.kr

(FIN)