2018/01/03 18:07 KST

Article View Option

La patineuse de vitesse Lee Sang-hwa tentera de décrocher son 3e titre olympique consécutif aux JO de PyeongChang

La patineuse de vitesse Lee Sang-hwa le 12 décembre 2017.
La patineuse de vitesse Lee Sang-hwa le 12 décembre 2017.

SEOUL, 03 jan. (Yonhap) -- La patineuse de vitesse Lee Sang-hwa tentera de remporter sa troisième médaille d'or olympique consécutive à l'épreuve du 500 mètres femmes aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

Seule l'américaine Bonnie Blair a décroché trois médailles d'or consécutives en patinage de vitesse sur cette distance, en 1988, 1992 et 1994.

Lee a fait ses débuts olympiques à Turin en 2006. Elle a remporté l'or à Vancouver en 2010, puis à Sotchi en 2014. Elle est détentrice du record du monde sur cette distance, avec un temps réalisé en 2014 de 36 secondes 36 centièmes.

En plus de ses deux médailles d'or olympiques, Lee a remporté deux médailles d'or aux championnats du monde simple distance sur 500m et une médaille d'or aux championnats du monde de sprint.

Lee dispute une course de Coupe du monde au 500m le 10 novembre 2017 aux Pays-Bas.
Lee dispute une course de Coupe du monde au 500m le 10 novembre 2017 aux Pays-Bas.

Lee devra battre la nouvelle star du 500m, la Japonaise Nao Kodaira, si elle espère décrocher un nouveau titre olympique. Kodaira s'est montrée imbattable sur cette distance ces deux dernières saisons.

La Japonaise de 31 ans est restée invaincue en huit courses de Coupe du monde lors de la saison 2016-2017 et a gagné à la fois les championnats du monde simple distance et les championnats du monde de sprint sur 500m. Elle a poursuivi sur sa lancée en 2017-2018, gagnant l'ensemble des sept courses de Coupe du monde, forçant Lee à se contenter de cinq médailles d'argent et une de bronze.

La Sud-Coréenne a toutefois amélioré ses temps au fur et à mesure de la saison. Elle a débuté la saison avec des temps se situant dans les 37 et 38 secondes mais a réussi à passer sous la barre des 37 secondes lors de ses trois dernières courses, une à Calgary et deux à Salt Lake City le mois dernier.

Lee a établi son meilleur temps de la saison de 36 secondes 71 centièmes à Salt Lake City le 8 décembre. Kodaira y a elle aussi signé son meilleur temps de la saison, de 36 secondes 50 centièmes.

Lee s'est dite confiante pour les prochains Jeux olympiques. «Je suis confiante car les Jeux olympiques de PyeongChang seront à domicile», a-t-elle déclaré en décembre alors qu'elle revenait de Salt Lake City. «Je ne suis pas trop derrière (Kodaira) et je ferai de mon mieux pour remporter la médaille d'or.»

L'expérience de Lee au niveau olympique pourrait jouer en sa faveur. Kodaira, qui tentera de remporter son premier titre olympique, pourrait trouver la pression aux Jeux de PyeongChang difficile à gérer.

La moyenne des temps aux deux courses du 500m déterminait les gagnants lors des précédentes olympiades mais la marge d'erreur sera plus réduite à PyeongChang car une seule course sera organisée. Beaucoup de choses pourraient donc se passer le 18 février, jour de la compétition.

Les finalistes du 500m à Salt Lake City le 9 décembre 2017. De gauche à droite: Lee Sang-hwa (argent), Nao Kodaira (or) et Arisa Go (bronze).
Les finalistes du 500m à Salt Lake City le 9 décembre 2017. De gauche à droite: Lee Sang-hwa (argent), Nao Kodaira (or) et Arisa Go (bronze).

mathieu@yna.co.kr

(FIN)