2017/12/26 10:35 KST

Article View Option

PyeongChang 2018 : pas moins de 450 plats raffinés seront proposés aux athlètes 24h sur 24

Kwak Ki-hyun, responsable en charge de la restauration des Jeux olympiques et paralympiques de PyeongChang 2018.
Kwak Ki-hyun, responsable en charge de la restauration des Jeux olympiques et paralympiques de PyeongChang 2018.

SEOUL, 26 déc. (Yonhap) -- A 45 jours de l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, les préparatifs se sont aussi accélérés dans les cuisines pour offrir un total de 5,5 millions de repas à 6.500 athlètes de 95 pays, ainsi qu'aux officiels, journalistes et spectateurs, dans un total de 22 restaurants dans les villages et sites olympiques.

«Des cuisines provisoires ont été aménagées dans 22 endroits différents des sites de compétition et villages olympiques et sont équipées aujourd’hui à 90%», a déclaré Kwak Ki-hyun, responsable en charge de la restauration des Jeux olympiques et paralympiques de PyeongChang. «Le restaurant du centre alpin de Yongpyong ouvrira ses portes le 8 janvier prochain en premier», a-t-il ajouté.

Kwak, ancien chef cuisinier à la compagnie aérienne Korean Air Lines Co., a rejoint le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de PyeongChang 2018 en novembre 2014. Il se prépare depuis à servir les futurs invités des JO en mettant en valeur son expérience et savoir-faire dans la restauration à bord d’avions pour préparer quotidiennement plusieurs dizaines de milliers de repas et en consultant des archives d'événements sportifs.

«Les menus proposés aux villages olympiques seront du même niveau que ceux d’un hôtel de luxe. (Les restaurants) serviront les athlètes de manière illimitée et 24h sur 24. Un total de 450 plats différents seront offerts incluant les plats du buffet et les plats du jour», a expliqué Kwak.

De même, les participants des prochains JO auront un large choix allant des cuisines occidentales, comme des pizzas, steaks et pâtes, aux saveurs asiatiques. Des menus végétariens, halal et sans gluten seront aussi disponibles.

Kwak souhaite aussi profiter du prochain événement sportif international pour promouvoir la gastronomie coréenne au monde entier.

«Le sushi est devenu populaire grâce aux JO de Tokyo 1964. J’espère que les JO de PyeongChang deviendront un point de départ important pour la mondialisation de la cuisine coréenne», a-t-il noté.

Pour aller dans ce sens, Kwak a inclus le bibimbap, riz aux légumes et à la viande assaisonné d'huile de sésame et de pâte de piment, le janchiguksu, soupe de nouilles aux légumes, et le gimbap, rouleaux de riz farcis entourés de feuilles d'algues, dans les menus des JO de PyeongChang.

«Je pense que le janchiguksu est meilleur que les vermicelles de riz vietnamiennes et les étrangers aiment bien aussi. J'espère aussi que le gimbap, plat très équilibré nutritionnellement, deviendra un plat de rue pour les citoyens du monde avec l’augmentation des exportations de feuilles d'algue», a-t-il ajouté.

Village olympique de PyeongChang
Village olympique de PyeongChang

lsr@yna.co.kr

(FIN)