2017/10/03 14:01 KST

Article View Option

(LEAD) Décès de l'ancien vice-président du CIO Kim Un-yong à l'âge de 86 ans

Kim Un-yong, ancien vice-président du Comité international olympique (CIO). (Photo d'archives Yonhap)
Kim Un-yong, ancien vice-président du Comité international olympique (CIO). (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 03 oct. (Yonhap) -- Kim Un-yong, ancien vice-président du Comité international olympique (CIO), s'est éteint à l'âge de 86 ans, a fait savoir ce mardi la famille endeuillée.

Kim a été hospitalisé hier et est décédé à 2h21 ce matin, a précisé sa famille.

Après avoir été élu membre du CIO en 1986, Kim a dirigé le Comité sportif coréen (KSOC) et le Comité olympique coréen (KOC), formant aujourd'hui une seule entité, et a travaillé au sein du CIO en tant que membre du comité exécutif et vice-président.

Il a notamment joué un rôle crucial dans l'attribution à la Corée du Sud de l'organisation de grands événements sportifs internationaux tels que les Jeux olympiques d'été de Séoul 1988 et la Coupe du monde de football Corée du Sud-Japon 2002.

Kim a également œuvré au défilé conjoint des délégations des deux Corées sous le drapeau de l'unification lors de la cérémonie d'ouverture des JO d'été de Sydney en 2000.

En outre, il a été fondateur et président de la Fédération mondiale de taekwondo (WTF) et contribué à l'inscription du taekwondo au programme olympique en 2000.

En 2001, Kim s'est porté candidat à la présidence du CIO mais a été battu par Jacques Rogge.

La dernière partie de sa carrière a été toutefois entachée d'une série d'affaires de corruption.

En 1999, Kim a reçu un avertissement sévère du CIO dans le cadre d'un scandale autour des Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City 2002. Une enquête du CIO a conclu que le comité de candidature de Salt Lake City a aidé son fils à être embauché dans une entreprise locale et que Kim a usé de son influence pour programmer un concert de piano pour sa fille avec l’orchestre symphonique de l'Utah.

En 2004, Kim a été placé en détention et a été condamné plus tard pour corruption et détournement de fonds. La Cour suprême a maintenu la décision prononcée en première instance en 2005. Kim a ensuite dû renoncer à son titre de membre du CIO en mai 2005.

Cela dit, il n'a pas cessé de poursuivre sa carrière dans le domaine sportif.

En novembre dernier, il a établi le comité sportif Kim Un Yong pour œuvrer au développement et au renforcement du sport en Corée. Les 2017 Kimunyong Cup International Open Taekwondo Championships auront lieu du 28 octobre au 1er novembre à Séoul.

Une bibliographie de Kim sera publiée bientôt par le KSOC. Il a travaillé avec le comité sur ce livre jusqu'à récemment.

Mercredi dernier, il a assisté à la cérémonie d'ouverture du Centre national d'entraînement de Jincheon, dans la province du Chungcheong du Nord. Il s’agissait de sa dernière apparition en public.

lsr@yna.co.kr

(FIN)