2017/08/27 14:23 KST

Article View Option

Séoul souhaite voir les échanges sportifs aider à améliorer les liens intercoréens

SEOUL, 27 août (Yonhap) -- La Corée du Sud table sur une participation de la Corée du Nord aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 comme les échanges sportifs entre les deux Corées ont par le passé aidé à apaiser les tensions et améliorer leurs relations.

A moins de six mois des prochains JO d’hiver, convaincue du fait que les échanges sportifs peuvent aider à rétablir la communication presque rompue au cours des deux précédents gouvernements conservateurs, l’administration Moon Jae-in cherche à assurer une participation du Nord.

Le Sud et le Nord ont tenu leurs premières discussions dans le domaine sportif en janvier 1963 à Lausanne, en Suisse, pour discuter de la formation éventuelle d’une équipe unifiée pour les JO d’été de Tokyo en 1964.

Ils s’étaient assis à une même table pour discuter de cette possibilité pour la première fois depuis la fin de la guerre de Corée, laissant entrevoir l’espoir d’utiliser les échanges sportifs comme un moyen d'apaiser les tensions militaires.

Leur première tentative de former une équipe unifiée est tombée à l’eau mais les événements sportifs internationaux ont été par la suite pour les deux Corées l’occasion de rencontres et rapprochements.

Les deux Corées ont été enfin représentées par une équipe conjointe aux Championnats du monde de tennis de table en 1991 et à la Coupe du monde de football U20 en 1991.

La pongiste sud-coréenne Hyun Jung-hwa a même joué en double mixte avec le Nord-Coréen Li Bun-hui face à la Chine.

Cette photo d'archives montre la pongiste sud-coréenne Hyun Jung-hwa (à droite) et le Nord-Coréen Li Bun-hui jouer en double mixte aux Championnats du monde de tennis de table en 1991
Cette photo d'archives montre la pongiste sud-coréenne Hyun Jung-hwa (à droite) et le Nord-Coréen Li Bun-hui jouer en double mixte aux Championnats du monde de tennis de table en 1991

Les Championnats du monde de tennis de table de 1991 ont été le premier événement sportif international qui a vu les deux Corées former une équipe unifiée et le duo reste à ce jour la seule équipe unifiée à avoir remporté un titre mondial.

Depuis 1991, les deux Corées ne sont pas parvenues à réitérer cette expérience. Les athlètes des deux pays frères ont toutefois défilé ensemble sous le drapeau symbolisant la Corée unifiée à des cérémonies d’ouverture de plusieurs éditions des JO et Jeux asiatiques, dont les JO d’été de Sydney 2000 et les Jeux asiatiques de Busan 2002.

La Corée du Nord n’a pas participé aux JO d’été de 1988 qui ont eu lieu à Séoul mais a envoyé une délégation formée de trois hauts officiels, Hwang Pyong-so, Choe Ryong-hae et Kim Yang-gon, à la cérémonie de clôture des Jeux asiatiques de 2014 qui se sont déroulés à la ville portuaire sud-coréenne d’Incheon.

Hwang fait partie de l’entourage proche du leader nord-coréen actuel, faisant de lui le plus haut gradé nord-coréen à être venu au Sud ces dernières années.

Au plus haut des tensions militaires en 2002, année où un accrochage naval s’est produit près de la frontière intercoréenne en mer Jaune, la Corée du Nord a envoyé des athlètes et un groupe de supporters aux Jeux asiatiques de Busan, en Corée du Sud.

Pendant les présidences de Lee Myung-bak et Park Geun-hye, de février 2008 à mai 2017, il n’y a eu que très peu d’échanges sportifs. Les délégations des deux Corées n’ont pas défilé ensemble à des cérémonies d’ouverture d’événements sportifs internationaux depuis les JO d’été de Pékin 2008.

lsr@yna.co.kr

(FIN)