2017/07/23 09:00 KST

Article View Option

PyeongChang J-200 : le pays d'accueil vise un record de médailles

Emblème officiel des JO d'hiver de PyeongChang 2018
Emblème officiel des JO d'hiver de PyeongChang 2018

SEOUL, 23 juil. (Yonhap) -- A 200 jours demain de l'ouverture des premiers Jeux olympiques d’hiver en Corée du Sud, PyeongChang, la ville hôte, accélèrera ses préparations, tout comme les athlètes locaux qui espèrent remporter un nombre record de médailles.

PyeongChang, située à environ 180 kilomètres à l’est de Séoul, dans la province du Gangwon, a remporté le droit d’organiser les Jeux olympiques d'hiver 2018 en juillet 2011. La compétition se déroulera du 9 au 25 février de l’année prochaine sous le slogan «Passion. Connected.»

Les JO de PyeongChang 2018 seront les premières olympiades que la Corée du Sud organisera depuis les JO d’été de Séoul 1988.

Sur une dizaine de sites à PyeongChang et dans les villes voisines de Gangneung et Jeongseon, auront lieu les épreuves de sept sports et 15 disciplines.

Le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018 estime que 95 pays enverront pas moins de 6.500 athlètes et représentants à cet événement international. Un total de 102 médailles d’or seront mises en jeu.

PyeongChang a remporté le droit d’organiser les JO d’hiver lors de sa troisième tentative. La ville avait perdu face à Vancouver pour les JO de 2010 puis contre Sotchi pour l’édition 2014.

PyeongChang a finalement vaincu Munich, en Allemagne, et Annecy, en France, pour être choisie comme la ville hôte des JO d’hiver 2018 lors de la 123e assemblée générale du Comité international olympique (CIO) en 2011.

Les 12 sites sont tous situés à moins de 30 minutes les uns des autres et leur proximité avait aidé PyeongChang à convaincre les membres du CIO.

Site des cérémonies d'ouverture et de clôture (Photo d'archives Yonhap)
PyeongChang Olympic Plaza

Site des cérémonies d'ouverture et de clôture (Photo d'archives Yonhap)

Les travaux de construction sont en cours pour six d’entre eux alors que six installations existantes seront rénovées pour accueillir les compétitions. Plus de 872 milliards de wons (776,1 millions de dollars) seront consacrés à la construction des sites.

Lundi dernier, les travaux ont été accomplis en moyenne à 96,8%. Huit sont déjà prêts à accueillir les olympiades.

Au Gangneung Ice Arena, qui accueillera les épreuves de short-track et patinage artistique, et au Gangneung Oval, pour les épreuves de patinage de vitesse, ont été déjà organisées des compétitions internationales et locales.

D’autres sites ont également accueilli plusieurs événements tests dans des sports tels que snowboard, bobsleigh, skéléton, biathlon, saut à ski et curling.

Des membres de l'équipe de Corée du Sud de patinage de vitesse lors d'un entraînement à Hwacheon, dans la province du Gangwon le 14 juillet 2017
Des membres de l'équipe de Corée du Sud de patinage de vitesse lors d'un entraînement à Hwacheon, dans la province du Gangwon le 14 juillet 2017

La Corée du Sud vise à récolter 20 médailles aux prochains JO d’hiver dont huit en or pour se placer dans le Top 5 du classement des médailles.

Lors des JO d’hiver de Sotchi, elle a décroché trois médailles d’or, trois d’argent et deux de bronze pour se positionner au 13e rang.

A Vancouver en 2010, la Corée du Sud a réalisé son meilleur résultat en terminant à la cinquième place avec un total de 14 médailles dont six d’or.

Tous ses 26 titres remportés à des JO d’hiver ont été gagnés dans des sports de glace. Le pays cherchera à montrer de meilleurs résultats dans les sports de glisse en 2018.

Les patineuses sur piste courte Shim Suk-hee et Choi Min-jeong font partie des grandes favorites de leur spécialité. Shim a gagné trois médailles lors de sa première participation olympique en 2014 alors que Choi compte à son actif deux titres mondiaux.

Centre de saut à ski Alpensia (Photo d'archives Yonhap)
Centre de saut à ski Alpensia (Photo d'archives Yonhap)

Au patinage de vitesse, Lee Sang-hwa tentera de remporter sa troisième médaille d’or consécutive au 500m dames, alors que deux anciens patineurs de vitesse sur piste courte chercheront à devenir les premiers champions olympiques de l’épreuve départ groupé. Lee Seung-hoon et Kim Bo-reum ont terminé respectivement premiers aux épreuves de départ de masse hommes et dames à la dernière saison de la Coupe du monde de l’Union internationale de patinage (ISU).

Yun Sung-bin du skéléton hommes représente le meilleur espoir de la Corée du Sud pour la première médaille olympique dans un sport de glisse. Il a occupé la deuxième place du classement général lors des deux dernières saisons de la Coupe du monde de la Fédération internationale de bobsleigh et skeleton.

La mascotte des Jeux sera un tigre blanc du nom de Soohoran. Le tigre blanc est un gardien mythologique et un animal sacré dans le folklore sud-coréen. «Sooho» signifie «protection» et «horan» est le début du mot «tigre» en coréen.

Song Seung-whan, directeur musical connu pour le spectacle non verbal «Nanta», sera le directeur artistique des cérémonies d'ouverture et de clôture des JO de PyeongChang 2018.

Les mascottes des Jeux olympiques de PyeongChang 2018, Soohorang (tigre blanc) et Bandabi (ours noir), sont installées au PyeongChang Village, dans un parc en bordure du fleuve Han à Séoul. Le comité d'organisation des JO de PyeongChang ont établi le village pour promouvoir l'événement sportif international qui se déroulera du 9 au 25 février 2018.
PyeongChang Village au bord du fleuve Han

Les mascottes des Jeux olympiques de PyeongChang 2018, Soohorang (tigre blanc) et Bandabi (ours noir), sont installées au PyeongChang Village, dans un parc en bordure du fleuve Han à Séoul. Le comité d'organisation des JO de PyeongChang ont établi le village pour promouvoir l'événement sportif international qui se déroulera du 9 au 25 février 2018.

lsr@yna.co.kr

(FIN)