2017/07/16 00:00 KST

Article View Option

Un jour dans l'histoire de la Corée

16 juillet

1950 -- Avec l'avancée des envahisseurs nord-coréens à l'intérieur du pays durant les premiers jours de la guerre de Corée, le président Syngman Rhee déplace son gouvernement de Daejeon, en Corée du Sud, à la ville de Daegu. Rhee sera contraint par la suite de le déplacer encore plus au sud, à Busan, ville portuaire au sud-est de la péninsule. Les soldats nord-coréens prennent le contrôle de la capitale sud-coréenne, Séoul, trois jours après le début de la guerre, le 25 juin, obligeant le gouvernement à déménager vers le sud.

1952 -- Le département d'Etat des Etats-Unis annonce que le nombre total des victimes américaines durant la guerre de Corée se situe à 112.843. Environ 8.100 sont portés disparus. Les combats s'achèveront avec un cessez-le-feu et non un traité de paix, le 27 juillet 1953.

1999 -- Le fugitif le plus recherché du pays Shin Chang-won est arrêté par la police de Suncheon, à 415 kilomètres au sud de Séoul. Shin s'était évadé de sa prison alors qu'il avait été condamné à perpétuité pour meurtres et vols. Le Parquet avait requis la condamnation à mort après sa capture, mais la cour a décidé d'ajouter 22 ans et demi de prison supplémentaires à sa première sentence.

2012 -- La Corée du Nord déclare que son chef d’état-major général, Ri Yong-ho, connu pour faire partie de l'entourage proche de Kim Jong-un, a été retiré de toutes ses fonctions en raison d’une «maladie». Ri est connu pour avoir aidé Kim à prendre le contrôle de l’armée après la mort de son père et de l’ancien dirigeant nord-coréen Kim Jong-il, en décembre 2011.

(FIN)