SNS Share
Article View Option

2017/05/17 10:36 KST

Prix culturel France-Corée : 4 lauréats dont «Printemps coréen» à Nantes

PARIS/SEOUL, 17 mai (Yonhap) -- La Commission de sélection du Prix culturel France-Corée 2016 a sélectionné les quatre lauréats, à savoir le festival «Printemps coréen» à Nantes, le Théâtre national de Chaillot, le musée Cernuschi et le Domaine de Kerguéhennec, et une cérémonie de remise des prix s’est déroulée à Paris, en France, ce mardi (heure locale).

Ce prix récompense les institutions culturelles et artistiques françaises qui ont activement présenté la culture coréenne en France dans le cadre de l’Année croisée France-Corée 2015-2016 qui a fêté le 130e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays (1886-2016).

L'affiche officielle du festival «Printemps coréen» à Nantes (Capture d'image du site Web du Centre culturel coréen à Paris
Printemps coréen à Nantes

L'affiche officielle du festival «Printemps coréen» à Nantes (Capture d'image du site Web du Centre culturel coréen à Paris

La première institution française lauréate est l’association Printemps coréen qui coorganise avec le Centre culturel coréen à Paris le festival «Printemps coréen» à Nantes et, cette année, l’évènement se déroulera du 19 mai au 1er juin, essentiellement à Cosmopolis, pour des rendez-vous de musique, cinéma et bandes dessinées et d’autres rencontres culturelles et artistiques.

Le Théâtre national de Chaillot a reçu ce prix de promotion des échanges culturels entre les deux pays pour ses programmes divers durant l’Année croisée Corée-France 2015-2016, notamment sous le chapeau intitulé «Focus Corée» avec une présentation chorégraphique de José Montalvo en collaboration avec la Compagnie nationale de danse de Corée, «Shiganè Naï» (L’Age du temps).

Le spectacle de danse monté par le chorégraphe du Théâtre national de Chaillot, José Montalvo, «Shiganè Naï» (Théâtre national de Corée=Yonhap, Photo d'archives)
«Shiganè Naï»

Le spectacle de danse monté par le chorégraphe du Théâtre national de Chaillot, José Montalvo, «Shiganè Naï» (Théâtre national de Corée=Yonhap, Photo d'archives)

Ce spectacle de danse a été présenté à l’ouverture de l’année de la France en Corée, le 24 mars 2016, au Théâtre national de Corée à Séoul. Le programme «Focus Corée» de Chaillot a également offert plusieurs spectacles de danse, dont «AlreadyNotYet» présenté par Ahn Ae-soon avec la Compagnie nationale coréenne de danse contemporaine, «Modern Feeling» de Lee In-soo et «OWN MHz» de Kim Pan-sun.

Le troisième lauréat de ce prix est le musée Cernuschi, un musée de la ville de Paris spécialisé dans les œuvres artistiques de l’Asie, pour son exposition «SEOUL-PARIS-SEOUL» qui s’est déroulée du 16 octobre 2015 au 7 février 2016. Cette exposition a présenté 31 artistes qui ont vécu en France pour leurs études ou vivent encore en France, avec une sélection de 60 œuvres qui retrace l’évolution des tendances des artistes coréens des années 1950 jusqu’à présent.

L'affiche de l'exposition SEOUL-PARIS-SEOUL au musée Cernuschi à Paris (Capture d'image du site Web du musée Cernuschi
SEOUL-PARIS-SEOUL

L'affiche de l'exposition SEOUL-PARIS-SEOUL au musée Cernuschi à Paris (Capture d'image du site Web du musée Cernuschi

Les peintres coréens les plus représentatifs du XXe siècle, comme Kim Whanki, Lee Ung-no, Bang Hai-ja, Han Mook et Rhee Seung-ja, et des jeunes artistes ont été également présents à travers des œuvres contemporaines.

Le dernier lauréat est le Domaine de Kerguéhennec, qui se trouve à Bignan dans le Morbihan, pour son exposition exceptionnelle dans le cadre de l’Année croisée France-Corée, «Dansaekhwa, l’aventure du monochrome en Corée, des années 70 à nos jours», qui s’est tenue du 6 mars au 5 juin 2016 avec des œuvres fondatrices de la tendance avant-garde des années 70 en Corée, dont plusieurs de Park Seo-bo, Chung Chang-sup et Ha Chong-hyun.

Le Prix culturel France-Corée a été initié en 1999 et cette année marque sa 17e édition pour récompenser des artistes et institutions culturelles et artistiques qui ont contribué aux échanges entre les deux pays dans ces domaines.

L'affiche de l'exposition «Dansaekhwa, l’aventure du monochrome en Corée, des années 70 à nos jours» organisée par le Domaine de Kerguéhennec dans le Morbihan, en France
Exposition «Dansaekhwa»

L'affiche de l'exposition «Dansaekhwa, l’aventure du monochrome en Corée, des années 70 à nos jours» organisée par le Domaine de Kerguéhennec dans le Morbihan, en France

jhoh@yna.co.kr

(FIN)