SNS Share
Article View Option

2017/04/16 11:39 KST

Un livre plus ancien que le «Jikji» est conservé à la BnF

SEOUL, 16 avr. (Yonhap) -- Pas moins de 306 anciennes archives coréennes sont conservées dans le département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France (BnF) dont plusieurs livres très anciens et rares et des copies uniques d'anciennes cartes, a fait savoir ce dimanche le Musée national de Corée.

C'est moins que les 316 ouvrages coréens que l’on croyait jusqu’à présent être conservés à la BnF. Après avoir mené une enquête complète en mai dernier, le Musée national de Corée a révélé que deux de ces ouvrages étaient chinois et japonais et huit autres constituaient non pas des ouvrages reliés mais des feuilles ou des talismans.

 Photo fournie à Yonhap par la conservatrice du Musée national de Corée, Han Ji-hee.
Le livre «Yukjodaesa Beopbo Dangyeong» conservé à la BnF

Photo fournie à Yonhap par la conservatrice du Musée national de Corée, Han Ji-hee.

Lors de sa dernière étude, le musée a identifié le livre «Yukjodaesa Beopbo Dangyeong» (15,1x22,6 cm) qui aurait été imprimé à la fin du royaume de Goryeo, en 1370, soit sept ans plus tôt que «Jikjisimcheyojeol», le plus ancien livre imprimé avec des caractères mobiles en métal au monde. Cet ouvrage contient la parole du sixième patriarche Huineng, considéré comme le fondateur du chan subitiste.

Faisait également partie de la collection de la BnF un des livres de l’ouvrage «Neungeomgyeong» imprimé en 1456 à l'aide de planches gravées en bois en état de parfaite conservation. Le Musée national de Corée en détient aussi un imprimé en 1401 mais pas dans son intégralité. Compte tenu du fait que cet ouvrage dans sa version imcomplète du XVe siècle est désigné trésor national, cette découverte est très intéressante sur le plan académique.

Photo fournie à Yonhap par la conservatrice du Musée national de Corée, Han Ji-hee.
Une ancienne carte de la région du Pyongan (218,8x162cm) conservée à la BnF

Photo fournie à Yonhap par la conservatrice du Musée national de Corée, Han Ji-hee.

En outre, une carte géante (218,8x162cm) de la région du Pyongan et une autre englobant la côte sud-est de la péninsule coréenne et la partie ouest de l’île de Honshu, les îles de Kyushu et d'Okinawa, toutes deux datant du XVIIIe siècle, ont été découvertes pour la première fois grâce à cette enquête.

La plupart des anciennes archives coréennes conservées à la BnF ont été collectionnées par Victor Collin de Plancy, le premier diplomate français en Corée, et acquises par la BnF aux enchères en 1911.

«Jusqu’à présent, les études sur les anciennes archives coréennes conservées à la BnF se sont focalisées seulement sur le "Jikji" et les archives royales "Uigwe"», a fait remarquer un conservateur du musée. «Nous souhaitons voir à l'avenir des études détaillées dans divers domaines tels que la bibliographie, la géographie, l'histoire de l'art et l'histoire», a-t-il ajouté.

lsr@yna.co.kr

(FIN)