SNS Share
Article View Option

2012/08/11 05:51 KST

(LEAD) Londres 2012 : les Guerriers Taegeuk en bronze, première médaille en football

CARDIFF, Grande-Bretagne, 10 août (Yonhap) -- Le destin a voulu que la Corée du Sud et le Japon, éternels rivaux, se rencontrent une fois de plus, mais cette fois-ci pour la troisième place du tournoi de football masculin des Jeux olympiques de Londres. Au terme d'un match intense, les Guerriers Taegeuk ont vaincu ce soir au Millenium Stadium de Cardiff, au Pays de Galles, les Samouraïs bleus sur la marque de 2 à 0, remportant ainsi la médaille de bronze.

  
Les Coréens, plus incisifs d'entrée de jeu, avaient bien entamé la rencontre avec une nette domination du terrain, des combinaisons intéressantes et des percées franches. Parfois un peu trop physiques en raison de l'enjeu et de la nervosité palpable (trois cartons jaunes en début de match), ils ont su maintenir une pression qui a fini par payer à la 38e minute de la première mi-temps grâce à une belle échappée en solo de l'attaquant coréen d'Arsenal, Park Chu-young, qui d'un crochet extérieur suivi d'un tir du pied droit à ras de terre à l'entrée de la surface de réparation a effacé d'un seul coup quatre Japonais et trompé le gardien adverse, ouvrant ainsi le score.

  
La joie de Park Chu-young juste après avoir inscrit le premier but. (Yonhap)

La seconde période est repartie sur les chapeaux de roue avec des Coréens tout aussi vifs qu'avant le repos. Le capitaine Koo Ja-cheol, qui évolue au FC Augsburg en Allemagne, a montré l'exemple à la 58e minute du match en réalisant un exploit personnel à travers un démarquage et un but similaire au premier. Quelques minutes plus tard, les Guerriers Taegeuk étaient à deux doigts d'inscrire le but du K.-O. avec un long tir dévié du bout des doigts par le portier japonais qui a tapé son poteau gauche. Les occasions de but se sont succédées mais, à trois minutes de la fin du temps réglementaire, les Japonais se sont vu refuser un but sur corner suite à une charge sur le gardien coréen, Jung Sung-ryong.

  
La Corée du Sud remporte par la même occasion sa première médaille olympique dans ce sport après être parvenue à accéder pour la première fois également à ce stade de la compétition aux JO. Dans le passé, le pays est arrivé deux fois en quarts de finale, à Londres en 1948 et à Athènes en 2004.

  
Grâce à cet exploit, tous les membres de l'équipe espoirs, dont la presque totalité a moins de 23 ans, seront exemptés du service militaire habituellement obligatoire, y compris Park Chu-young, l'aîné du groupe (27 ans). La loi sud-coréenne impose que tout homme en bonne santé physique et mentale serve au sein de l'armée le pays pendant deux ans, durée qui dans bien des cas handicape la carrière des sportifs professionnels. Park, par exemple, avait repoussé à plusieurs reprises son affectation sous les drapeaux.

  
xb@yna.co.kr
(FIN)