SNS Share
Article View Option

2012/08/08 20:18 KST

Londres 2012: un titre chèrement gagné pour le lutteur sud-coréen éborgné

LONDRES, 08 août (Yonhap) -- Avant de dérocher l’or à l’épreuve masculine de lutte gréco-romaine 66Kg, le lutteur sud-coréen Kim Hyeon-woo n’a pas été épargné, tant moralement que physiquement.

  
Moins d’un jour après être monté sur la première marche du podium, le jeune athlète de 23 ans a indiqué ce mercredi qu’il n’avait jamais cédé au désespoir.

  
Kim a raflé l’or à l’issue de l’épreuve finale contre le Hongrois Lorincz, obtenant le premier titre sud-coréen pour la lutte depuis que cette discipline est olympique. Le Sud-Coréen n’a pas eu la tâche facile, ayant dû combrattre avec un œil droit complètement hors d’usage en raison de coups reçus auparavant.

  
Lors d’une conférence de presse donnée ce mercredi à des journalistes sud-coréens, Kim a déclaré qu’il avait également porté un lourd fardeau psychologique en rejoignant le tapis.

  
«Lors des Jeux olympiques de Pékin (en 2008), nous n’avons gagné aucune médaille d’or en lutte, et cela a créé un climat négatif autour du sport dans son ensemble», a indiqué Kim. «Il y a donc eu des pressions sur la délégation cette année pour essayer de gagner l'or cette fois-ci. Mais j’ai essayé de transformer cela en motivation et cela m’a réellement endurci pour les Olympiades.»

Kim a ajouté qu’il n’avait pas pu se servir de son œil droit dès les demi-finales mais que sa force morale l’avait aidé à surmonter ce handicap.

  
«Nous avons vraiment eu un entraînement infernal», s’est souvenu Kim. Il n'y a pas eu un seul jour sans avoir mal quelque part. Mais j’ai essayé de savourer cette expérience. Cela m’a aidé à acquérir une force non seulement physique mais également morale, et c’est cela qui m’a vraiment fait supporter cette blessure à l'œil».

Kim était l’un des favoris au titre olympique mais ses coéquipiers Choi Gyu-jin et Jung Ji-hyun, en compétition avant lui pour des catégories de poids inférieurs, sont tous deux passés à côté des médailles.

  
Désolé pour ses coéquipiers, Kim a dû s'efforcer de se concentrer sur ses propres performances.

  
«J’ai eu une impression de solitude, en tentant de sauver les Jeux olympiques au nom de toute l’équipe de lutte», a commenté Kim. « J’ai été désemparé pendant un moment lorsque les gars ont été éliminés au tout début. Mais j’ai réalisé que c’était mon devoir de chercher l’or de toute façon, et je me suis réellement concentré. J’ai voulu gagner pour mes coéquipiers ».

   catherine@yna.co.kr
(FIN)