> Sport & Culture
2012/06/26 00:00 KST
Un jour dans l'histoire de la Corée


26 juin

1949 -- Kim Koo, l’un des patriotes les plus vénérés de la nation, est assassiné par un agent militaire d’extrême-droite. Voyant la nation fortement divisée entre les droitistes et les gauchistes, peu après l'indépendance en 1945 de la domination coloniale japonaise, Kim s’était battu pour la médiation et la promotion d’une Corée unifiée. Toutefois, la Corée, divisée en deux Etats distincts l'année précédente, est passée par des conflits tumultueux entre les capitalistes pro-américains et les communistes soutenus par l'Union soviétique.

  
Une majorité d'étudiants et de chercheurs progressistes ont soutenu Kim, mais il était également confronté à une opposition féroce de la part des politiciens de droite et des hommes d'affaires. Kim, qui était l’un des principaux leaders du gouvernement provisoire en exil en Chine sous la domination coloniale japonaise, a joué un rôle central dans le mouvement d'indépendance du pays.

  
1950 -- Le Conseil de sécurité tient une réunion d'urgence et adopte une résolution pour envoyer des troupes en Corée du Sud afin de lutter contre les forces nord-coréennes. La guerre de Corée avait commencé la veille et de nombreuses personnes avaient fui vers le sud.

  
Les Nord-Coréens progressent rapidement en direction du sud au début du conflit, mais les forces de l'ONU les repousseront ensuite vers la frontière avec la Chine, où un grand nombre de troupes chinoises est intervenu pour aider la Corée du Nord.

  
La guerre prendra fin avec un cessez-le-feu, et non avec un traité de paix, le 27 juillet 1953, laissant les deux Corées toujours techniquement en état de guerre.

  
1974 -- La Corée du Sud et les Etats-Unis signent un accord de coopération pour une utilisation civile de l'énergie atomique.

  
2008 -- La Corée du Nord transmet à la Chine un document détaillant ses activités de plutonium suite à l'accord de dénucléarisation signé en 2007.

  
(FIN)