Législatives 2012
2012/04/17 20:31 KST
Ahn est prié de dévoiler ses ambitions présidentielles


SEOUL, 17 avril (Yonhap) -- Le Parti Saenuri au pouvoir a demandé instamment à Ahn Cheol-soo de révéler au plus vite ses ambitions présidentielles, dans un contexte de spéculations croissantes de la part des médias au sujet de sa candidature aux élections présidentielles de décembre.

  
Le très populaire Ahn, âgé de 5O ans, est considéré par beaucoup comme un candidat sérieux de l’opposition aux présidentielles, ayant déjà fait preuve de sa grande influence lors des élections municipales d’octobre dernier. L'éminent professeur de l’université de Séoul n’a cependant jamais clarifié ses intentions.

  
Ce lundi, le journal JoongAng Ilbo a publié un article mentionnant qu’Ahn avait «précisé» son intention sur sa candidature aux présidentielles et avait demandé à un haut responsable politique de l’opposition, dont le nom n'a pas été révélé, de se rallier à lui. Ahn projette de se présenter comme candidat indépendant plutôt que de s’allier à un parti existant, a indiqué le journal.

Ahn est resté très silencieux sur ses ambitions présidentielles, se contentant de vagues remarques suscitant la perplexité. Le mois dernier, Ahn avait déclaré aux journalistes qu’il était prêt à s’impliquer en politique si cela contribuait à faire avancer la société.

  
Ce mardi, un assistant d'Ahn n’a pas non plus pu indiquer de position ferme au JoongAng Ilbo, se déclarant effrayé par la «spéculation et l’exagération» des articles de nombreux médias.

  
«Ahn est en train de recueillir des avis sur différentes questions politiques et sociales d'actualité auprès de nombreuses personnes et il semble que pour lui, il s'agit d'un processus naturel que de rechercher des avis et de réfléchir sur la façon d'apporter sa contribution à la société», a indiqué l’assistant sous couvert de l'anonymat.

  
Si Ahn se lance dans la course aux présidentielle, on s'attend à ce qu’il menace sérieusement le parti au pouvoir et sa candidate pressentie Park Geun-hye. Depuis l'année dernière, les résultats de nombreux sondages indiquent une victoire d'Ahn contre Park qui avait été jusqu'ici considérée comme la prochaine et première Présidente de Corée du Sud.

  
Ahn «devrait officialiser sa position au plus vite et recevoir l'approbation générale du peuple» a déclaré le député Lee Hye-hoon du Parti Saenuri, l'un des assistants les plus proches de Park, lors d’un entretien avec l’agence de presse Yonhap.

  
Lee a incité Ahn à aller de l’avant et à se soumettre à la sanction du peuple si son ambition était de devenir président, indiquant que les électeurs avaient besoin de suffisamment de temps pour évaluer ses qualifications et qu’il serait «impoli» de ne pas donner une telle chance aux citoyens.

  
«Par exemple, nous ne savons pas s’il s’oppose à l’ALE (accord de libre échange) entre la Corée et les Etats-Unis, quelle est sa position sur la question de la base navale (sur l’île de Jeju) et quelles sont ses idées sur le problème des emplois pour les jeunes», a expliqué Lee. «Il devrait présenter ses positions sur ces grandes questions nationales».

  
Le principal parti d’opposition, le Parti démocrate unifié (PDU) souhaite voir Ahn se rallier à lui.

  
Le président par intérim du PDU Moon Sung-keun a indiqué ce jour qu’Ahn devrait participer aux élections primaires de son parti, indiquant qu’ils souhaitaient tous deux empêcher le parti au pouvoir de remporter les élections.

Ahn est un «camarade au sens large du terme et il devrait se joindre à nous pour aller de l'avant», a commenté Moon.

  
Si Ahn rejoignait le PDU, il rentrerait en concurrence avec le candidat pressenti Moon Jae-in. Moon, qui a été chef de cabinet sous le mandat du précédent président Roh Moo-hyun, a été élu la semaine dernière à l’Assemblée nationale lors des élections legislatives.

  
Ahn, ancien médecin qui s’est fait connaître dans les années 90 après avoir créé l’entreprise d’anti-virus informatique AhnLab jouit d’une grande popularité, en particulier auprès des jeunes Coréens, principalement du fait de son image de droiture et d’honnêteté. Il est désormais doyen de l’école doctorale des sciences et des technologies de convergence de l’université nationale de Séoul.

  
Après avoir laissé entendre qu’il pourrait se présenter aux dernières élections municipales d’octobre, Ahn était immédiatement arrivé en tête des sondages d’opinion. Mais il avait par la suite décidé de ne pas se présenter, indiquant qu’il préférait apporter son soutien au candidat de l’opposition Park Won-soon. Park a finalement été élu après grâce au soutien d'Ahn.

  
Les analystes estiment que la côte de popularité d’Ahn refléte le manque de confiance des Sud-Coréens à l’égard des politiciens et des partis politiques qui ont souvent été critiqués pour s’être livrés à des des luttes fratricides ou partisanes sans se soucier des citoyens ordinaires, expliquant que le grand public voyait en Ahn une solution alternative à la classe politique actuelle.

  
catherine@yna.co.kr
(FIN)