Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 (Agence de presse Yonhap) Go to Contents Go to Navigation
Actualités
  • Pyeong-Chang
    흐림
    -2 °C
  • Gang-neung
    -10 °C
  • Jeong-seon
    16 °C

(LEAD) Les JO de PyeongChang débutent avec une cérémonie sur le thème de la paix et de l'avenir

송고시간2018/02/09 23:50

Print & Resize Text

PYEONGCHANG, 09 fév. (Yonhap) -- Les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 ont débuté ce vendredi au stade olympique de PyeongChang à PyeongChang avec une cérémonie d'ouverture sur le thème de la paix et de l'avenir. Le défilé conjoint des athlètes des deux Corées a été un des moments forts du spectacle.

Les Jeux olympiques sud-coréens, qui se tiendront jusqu'au 25 février, seront les plus grands jamais organisés, avec 2.920 athlètes de 92 pays présents. Un record de 102 médailles seront en jeu à PyeongChang et dans les villes voisines de Gangneung et Jeongseon.

Les athlètes et officiels des deux Corées agitent le drapeau de l'unification coréenne pendant la cérémonie d'ouverture des JO de PyeongChang ce vendredi 9 février 2018.
Les athlètes et officiels des deux Corées agitent le drapeau de l'unification coréenne pendant la cérémonie d'ouverture des JO de PyeongChang ce vendredi 9 février 2018.

La cérémonie, œuvre de Song Seung-whan, a mis en scène cinq enfants acteurs, tous habitant la province du Gangwon, où est situé PyeongChang. Le chiffre cinq provient des cinq anneaux olympiques et les couleurs des costumes des enfants symbolisaient les cinq éléments, à savoir le feu, l'eau, le bois, le métal et la terre. Les enfants effectuaient un voyage dans le temps à la recherche de la paix.

Le Taegeukgi, le drapeau sud-coréen, a été amené dans l'arène par huit athlètes locaux, qui ont été rejoints par des membres d'une garde d'honneur traditionnelle, d'une fanfare royale et d'une chorale d'enfants.

Le défilé des athlètes a suivi, pendant lequel les sportifs de 92 pays ont marché derrière leur drapeau national. Comme le veut la tradition, l'ordre de défilé des nations a été déterminé par ordre alphabétique selon l'alphabet local, le hangeul.

La Grèce a été la première à entrer dans le stade. La Corée du Sud, rejoint par la Corée du Nord, a fermé la marche.

Il s'agissait du quatrième défilé conjoint entre les deux Corées à des Jeux olympiques, mais du premier sur le sol coréen.

Des participants à la cérémonie forment le Taegeukgi, le drapeau national sud-coréen.
Des participants à la cérémonie forment le Taegeukgi, le drapeau national sud-coréen.

Le pilote de bobsleigh sud-coréen Won Yun-jong et la hockeyeuse nord-coréenne Hwang Chung-gum ont porté le drapeau de l'unification, sur lequel se trouve une image de la péninsule coréenne colorée en bleu sur fond blanc. Les officiels et athlètes des deux pays agitaient le drapeau en saluant la foule.

La Corée du Sud a 144 athlètes à PyeongChang, sa plus grosse délégation à des Jeux olympiques d'hiver. La Corée du Nord a envoyé 22 athlètes, un nombre record pour elle également.

La Corée du Sud espère remporter au moins huit médailles d'or, ce qui serait un record, et finir dans les quatre premiers du classement pour la première fois.

Des séquences montrant la montée en puissance de la Corée du Sud, de ses débuts tumultueux à ses prouesses actuelles dans le secteur des technologiques de l'information et de la communication, ont ensuite été montrées.

Lee Hee-beom, président du comité d'organisation des Jeux de PyeongChang, et Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO) ont donné des discours.

«Le sport a le pouvoir d'unir les peuples et de rassembler le monde en une harmonie et une paix qui transcendent les disputes et conflits», a déclaré Lee. «Les Jeux de PyeongChang, j'en suis sûr, seront une lueur d'espoir pour tous les citoyens du monde voulant la paix sur la planète.»

Le chaudron olympique brûle pour la première fois ce vendredi 9 février 2018 à PyeongChang.
Le chaudron olympique brûle pour la première fois ce vendredi 9 février 2018 à PyeongChang.

Bach a pris la parole à son tour, félicitant PyeongChang et le peuple coréen pour leur «grand dévouement et engagement» qui ont rendu les Jeux olympiques possibles. «C'est le moment que nous attendions tous: les premiers Jeux olympiques d'hiver en Corée du Sud», a déclaré Bach. «Chers athlètes, c'est à vous maintenant. Cela sera la compétition de votre vie. Vous nous inspirerez tous à vivre en paix et en harmonie malgré toutes nos différences. Vous nous inspirerez en concourant pour les plus grands honneurs en respectant l'esprit olympique de l'excellence, du respect et du fair-play.»

Ces discours achevés, le président Moon Jae-in a enfin déclaré les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang officiellement ouverts.

A la fin de leur voyage dans le temps, les cinq enfants ont brandi des bougies et libéré des colombes en signe de paix. Les huit athlètes sud-coréens ont apporté le drapeau olympique alors qu'était joué l'hymne olympique.

L'ancienne championne olympique de patinage artistique Kim Yu-na a allumé le chaudron olympique pour ponctuer la cérémonie. La championne olympique de 2010 a fait du patin sur la glace installée sous le chaudron avant de recevoir la flamme olympique de deux joueuses de l'équipe coréenne unifiée de hockey sur glace féminin, à savoir la Sud-Coréenne Park Jong-ah et la Nord-Coréenne Jong Su-hyon.

La cérémonie s'est achevée avec un feu d'artifice spectaculaire.

Dessiné par le designer sud-coréen Kim Yeong-se, le chaudron de porcelaine blanche en forme de lune s'inspire de la porcelaine blanche de la dynastie Joseon.

La forme du chaudron est aussi un clin d'œil à la société agricole traditionnelle coréenne, où la lune était un symbole d'abondance et de prospérité. Le chaudron a également été conçu pour rappeler que le véritable esprit olympique n'est pas la compétition et la victoire, mais la paix et l'harmonie.

La présence des deux Corées portant le même uniforme derrière un seul et même drapeau résumait bien l'esprit de la nuit.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Photos