2018/08/03 14:53 KST

Article View Option

Pour Séoul, la réouverture du complexe de Kaesong ne sera possible qu’après la levée des sanctions

Porte-parole adjointe du ministère de l'Unification, Lee Eugene. (Photo d'archives Yonhap)
Porte-parole adjointe du ministère de l'Unification, Lee Eugene. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 03 août (Yonhap) -- La Corée du Sud a réitéré aujourd’hui sa position selon laquelle la reprise des activités au complexe industriel intercoréen de Kaesong ne devrait être envisagée qu’à la lumière des négociations sur la dénucléarisation et qu’après la levée des sanctions.

«La position du gouvernement reste inchangée en ce qui concerne la reprise du complexe industriel de Kaesong», a déclaré Lee Eugene, la porte-parole adjointe du ministère de l'Unification, lors d'un point de presse régulier.

«La position n'a pas été modifiée non plus car les choses seront considérées en fonction des progrès dans les efforts de dénucléarisation et dans le cadre des sanctions», a-t-elle ajouté. «D'un point de vue général, il serait souhaitable de faire pression pour sa reprise après la levée des sanctions.»

Ouvert en 2004, le parc industriel de la ville frontalière de Kaesong, situé au Nord, a été salué comme un symbole de la coopération économique entre les deux Corées, combinant le capital et les technologies du Sud avec la main-d'œuvre bon marché du Nord.

Séoul a cependant stoppé ses opérations en 2016 en représailles aux provocations nucléaires et balistiques de Pyongyang.

Le Nord a récemment intensifié son appel au Sud pour rouvrir le parc industriel dans un climat de détente, mais les Etats-Unis s'y opposent, appelant le Nord à honorer d’abord sa promesse de dénucléarisation complète.

Le ministère avait précédemment exprimé l'espoir que le parc de Kaesong soit opérationnel «le plus rapidement possible».

lp@yna.co.kr

(FIN)