2018/07/09 09:54 KST

Article View Option

Pompeo présente le Vietnam comme un exemple pour la Corée du Nord

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo à Hanoï le 8 juillet 2018. (Reuters=Yonhap)
Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo à Hanoï le 8 juillet 2018. (Reuters=Yonhap)

WASHINGTON, 08 juil. (Yonhap) -- Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a exhorté dimanche le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à suivre la voie de la prospérité empruntée par le Vietnam pour assurer un meilleur avenir à son pays.

Pompeo a tenu ces propos lors d’une rencontre avec des personnalités du monde des affaires vietnamien à Hanoï après un voyage de deux jours à Pyongyang où il a rencontré des officiels nord-coréens pour discuter des détails de l’accord conclu lors du sommet du 12 juin entre le président américain Donald Trump et Kim.

«A la lumière de la prospérité et du partenariat autrefois inimaginables que nous maintenons aujourd’hui avec le Vietnam, j’ai un message pour le président (de la Commission des affaires de l’Etat du Nord) Kim Jong-un : le président Trump est persuadé que votre pays peut reproduire cette voie», a déclaré Pompeo. «C’est la vôtre si vous saisissez le moment. Le miracle pourrait être le vôtre ; cela peut être votre miracle en Corée du Nord aussi.»

Le gouvernement Trump a laissé entendre qu’il pouvait accorder des incitations économiques en contrepartie du démantèlement des programmes d’armes nucléaires et de missiles balistiques du Nord.

Lors du sommet de Singapour, Kim s’est engagé à œuvrer à une dénucléarisation «complète» de la péninsule coréenne en échange de garanties de sécurité des Etats-Unis.

Pompeo s’est rendu la semaine dernière à Pyongyang pour tenter d’étoffer l’accord. Il a déclaré plus tard qu’il y a eu des progrès dans les négociations, tout en reconnaissant qu'il reste encore beaucoup de travail dont l’établissement d’un calendrier de dénucléarisation.

La Corée du Nord a de son côté critiqué les Etats-Unis peu après le départ de Pompeo en déclarant que le chef de la diplomatie américaine a fait une demande unilatérale «de gangster» pour une dénucléarisation «complète, vérifiable et irréversible», un objectif recherché depuis longtemps par Washington.

«Les Etats-Unis sont toujours clairs à propos de ce que nous cherchons de la Corée du Nord afin de mettre en marche cette grande chaîne d’événements», a souligné Pompeo à Hanoï. «C’est désormais à la Corée du Nord et à son peuple de choisir. S’ils sont capables de le faire, ils resteront dans les mémoires et le président Kim restera dans les mémoires comme un héro pour le peuple nord-coréen.»

Pompeo a retracé la voie que le Vietnam a empruntée après une série de guerres afin de bâtir une économie qui affiche la plus forte croissance économique en Asie du Sud-Est.

«Une clé de l’émergence énorme du Vietnam au cours de ces dernières décennies a été le nouvel engagement avec les Etats-Unis. Cela a commencé lorsque les Etats-Unis et le Vietnam ont commencé à travailler ensemble pour rapatrier les restes de soldats américains perdus au Vietnam», a-t-il rappelé. «Ce premier pas, petit mais incroyablement significatif, a aidé à améliorer les relations et à rétablir officiellement nos relations en 1995. C’est cette même question à laquelle les Etats-Unis font face aujourd’hui avec le président Kim, où de nouveaux liens avec l’Amérique combinés avec l’assiduité du peuple vietnamien et un leadership solide ont permis au Vietnam d’être une incroyable success story aujourd’hui.»

On s’attendait à ce que Pompeo ramène des restes de soldats américains tués au cours de la guerre de Corée (1950-1953). Le rapatriement des restes faisait partie de l’accord du sommet entre Trump et Kim.

Malgré ces attentes, les restes n’ont pas été rendus et Pompeo n’a pas pu rencontrer Kim alors qu'il avait été reçu par le dirigeant nord-coréen lors de ses précédentes visites à Pyongyang.

lsr@yna.co.kr

(FIN)