2018/07/08 15:32 KST

Article View Option

Pompeo réfute la revendication de Pyongyang sur l’attitude «de gangster» des USA

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono posent pour une séance photos avant leur réunion tripartite à Tokyo. (Kyodo=Yonhap)
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono posent pour une séance photos avant leur réunion tripartite à Tokyo. (Kyodo=Yonhap)

TOKYO, 08 juil. (Yonhap) -- Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré ce dimanche que son pays a formulé des demandes justes à la Corée du Nord lors des réunions sur la dénucléarisation, en réfutant la forte critique de Pyongyang suite à sa dernière visite à Pyongyang.

Le Nord a exprimé sa déception sur l'attitude «de gangster» des Etats-Unis durant les récentes discussions avec le vice-président du Comité central du Parti du travail de la Corée du Nord, Kim Yong-chol, vendredi et samedi.

Pompeo a présenté une «demande unilatérale et avide» pour une dénucléarisation «complète, vérifiable et irréversible», a déclaré le ministère des Affaires étrangères du Nord dans un communiqué publié après le départ de Pompeo.

«Si ces demandes sont comme celles d’un gangster, le monde est un gangster parce que cela a été une décision unanime prise par le Conseil de sécurité des Nations unies sur ce qui doit être accompli», a déclaré le secrétaire.

Il a fait cette remarque lors d'une conférence de presse conjointe avec ses homologues sud-coréenne et japonais, à savoir Kang Kyung-wha et Taro Kono, à Tokyo, après leur réunion trilatérale.

Il a briefé les deux ministres sur les résultats de sa première visite au Nord depuis le sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump le 12 juin à Singapour.

Les trois nations ont convenu de maintenir les sanctions contre la Corée du Nord jusqu'à sa dénucléarisation complète en se basant sur une vérification minutieuse.

Ils ont réaffirmé l'objectif partagé de débarrasser le Nord de ses armes nucléaires de manières «complète, vérifiable et irréversible» et d’avoir un front uni dans les prochaines étapes.

Pompeo a dit que des progrès ont été réalisés lors de sa rencontre avec Kim Yong-chol mais a reconnu qu'il y avait des choses à faire pour un calendrier de dénucléarisation.

«Les sanctions seront maintenues jusqu’à la dénucléarisation finale, complète et vérifiable», a souligné Pompeo lors d'une conférence de presse conjointe avec Kang et Kono après la réunion tripartite à Tokyo. «Même si nous sommes encouragés par les progrès des rencontres, les progrès seuls ne peuvent pas justifier l’assouplissement du régime de sanctions actuel.»

La dénucléarisation de la Corée concerne non seulement les bombes nucléaires mais aussi les missiles, a-t-il indiqué, en ajoutant que les officiels nord-coréens comprennent cela aussi.

C'est sur cela que le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont mis d'accord lors du sommet de Singapour le mois dernier, a-t-il ajouté sans fournir de détails.

La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères a également indiqué que la dénucléarisation complète est un objectif clairement fixé. «(Nous) sommes convenus de maintenir les sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU jusqu'à la dénucléarisation complète de la Corée du Nord», a-t-elle indiqué.

Sur la décision du gouvernement sud-coréen de suspendre des exercices militaires conjoints avec les Etats-Unis, elle a rappelé qu'elle vise à faciliter le processus de dénucléarisation.

L'alliance ne changera pas et Séoul continuera à se coordonner étroitement avec Washington et Tokyo, a-t-elle souligné.

Le chef de la diplomatie japonaise a remercié Pompeo d'avoir abordé le sujet des ressortissants japonais qui ont été enlevées par le Nord il y a plusieurs décennies lors de sa rencontre avec les Nord-Coréens.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)