2018/04/18 15:48 KST

Article View Option

(LEAD) La possibilité de remplacer l'accord d'armistice par un traité de paix est envisagée

Photomontage
Photomontage

SEOUL, 18 avr. (Yonhap) -- Le gouvernement envisage les moyens de remplacer l’accord d’armistice par un traité de paix à travers la déclaration de la fin de la guerre lors des sommets entre les pays directement concernés par les questions liées à la péninsule coréenne, dont ceux entre le Sud et le Nord et entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, a fait savoir ce mercredi un officiel du bureau présidentiel Cheong Wa Dae.

«Nous envisageons les moyens, la possibilité de remplacer le régime d'accord d’armistice de la péninsule coréenne par un régime de traité de paix», a déclaré un haut officiel du bureau présidentiel sous couvert d’anonymat.

Lors d’une réunion avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le président américain Donald Trump a déclaré bénir les discussions que les deux Corées sont en train de mener pour mettre fin à la guerre, faisant allusion à la possibilité que la déclaration de la fin de la guerre soit mise à l’ordre du jour du prochain sommet du 27 avril.

Les deux Corées sont techniquement toujours en guerre, le conflit de trois ans s’étant terminé par un armistice et non un traité de paix.

La piste la plus probable serait de déclarer la fin de la guerre lors d’une éventuelle réunion à trois entre Séoul, Pyongyang et Washington après les sommets Sud-Nord et Corée du Nord-Etats-Unis, ont estimé des observateurs.

A propos des acteurs qui déclareraient la fin du conflit, l’officiel a noté la nécessité d’un accord préalable entre les parties concernées, faisant part de son espoir de voir les deux Corées parvenir à un accord, quelle qu'en soit sa forme.

L'officiel a toutefois ajouté que la transition vers un régime de paix serait encore une autre question et pourrait nécessiter une entente entre trois ou voire quatre parties.

Il s’est également montré plus prudent quant à la question de savoir si l’expression de la fin de la guerre sera concrètement utilisée ou non lors du prochain sommet intercoréen, tout en ajoutant s’attendre du moins à un accord qui interdirait les actes hostiles entre les Corées.

lsr@yna.co.kr

(FIN)