2018/04/10 14:32 KST

Article View Option

Un diplomate nord-coréen réaffirme la volonté de dénucléarisation «progressive et synchronisée»

BAKOU, 10 avr. (Yonhap) -- Un diplomate nord-coréen a réaffirmé ce mardi que Pyongyang restait déterminé à dénucléariser la péninsule coréenne via des actions progressives et synchronisées.

«Concernant les négociations sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, (le dossier) pourrait être résolu avec des mesures progressives et synchronisées», a déclaré le diplomate à l’agence de presse Yonhap sous couverture d’anonymat.

L’officiel a accompagné le ministre nord-coréen des Affaires étrangers Ri Yong-ho à la réunion de niveau ministériel du Mouvement des non-alignés (MNA) à Bakou, en Azerbaïdjan, la semaine dernière.

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangers Ri Yong-ho prend la parole le jeudi 5 avril 2018, lors d'une réunion de niveau ministériel du Mouvement des non-alignés (MNA) à Bakou en Azerbaïdjan.
Le ministre nord-coréen des Affaires étrangers Ri Yong-ho prend la parole le jeudi 5 avril 2018, lors d'une réunion de niveau ministériel du Mouvement des non-alignés (MNA) à Bakou en Azerbaïdjan.

La remarque laisse penser que le diplomate de l’Etat communiste essaie de mobiliser des soutiens pour la vision de dénucléarisation du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Kim, lors de sa rencontre avec le président chinois Xi Jinping à la fin de mars, a dit être prêt à établir la paix et la stabilité dans la région via des «mesures progressives et synchronisées» pour la dénucléarisation, cité par des rapports.

Il prévoit de tenir un sommet avec le président sud-coréen Moon Jae-in le 27 avril du côté sud du village de la trêve de Panmunjom, avant le sommet avec le président américain Donald Trump en mai ou début juin.

La remarque de Kim a suscité des réactions de la part d’observateurs de la Corée du Nord à Séoul et à Washington.

Il est notable que c’est le chef du Nord qui a exprimé la volonté de dénucléarisation. La remarque sur les mesures progressives et synchronisées a cependant soulevé des préoccupations selon lesquelles cela pourrait se traduire par un recul de la mise en œuvre de l’accord global demandé par les Etats-Unis et la Corée du Sud, compte tenu les comportements précédents du régime communiste de ne pas respecter les accords passés.

La négociation nucléaire avec la Corée du Nord aux pourparlers à six a échoué à cause de divergences sur une série d’actions sur laquelle les parties s’étaient pourtant entendues.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)