2018/03/09 17:06 KST

Article View Option

Le ministre de l'Unification dit du bien du dirigeant nord-coréen et de sa sœur

La délégation nord-coréenne de haut niveau s’entretient avec le ministre de l’Unification Cho Myoung-gyun (à gauche) avant de retourner en Corée du Nord, le dimanche 11 février 2018, dans une salle de l’aéroport international d’Incheon. La délégation nord-coréenne est venue en Corée du Sud pour les Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang. Devant le ministre, de gauche à droite : Ri Son-gwon, président du Comité pour la réunification pacifique du pays, Kim Yo-jong, petite sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, Kim Yong-nam, chef d’Etat protocolaire, et Choe Hwi, président de la Commission d'Etat pour la conduite des sports. © Cheong Wa Dae
Réunion avant le retour

La délégation nord-coréenne de haut niveau s’entretient avec le ministre de l’Unification Cho Myoung-gyun (à gauche) avant de retourner en Corée du Nord, le dimanche 11 février 2018, dans une salle de l’aéroport international d’Incheon. La délégation nord-coréenne est venue en Corée du Sud pour les Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang. Devant le ministre, de gauche à droite : Ri Son-gwon, président du Comité pour la réunification pacifique du pays, Kim Yo-jong, petite sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, Kim Yong-nam, chef d’Etat protocolaire, et Choe Hwi, président de la Commission d'Etat pour la conduite des sports. © Cheong Wa Dae

SEOUL, 09 mars (Yonhap) -- Le ministre de l’Unification Cho Myoung-gyon a évalué ce vendredi très positivement le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et sa sœur influente, Kim Yo-jong, une appréciation faisant suite aux ouvertures de paix surprise de Pyongyang.

Cho a décrit Kim comme un interlocuteur avec qui l’on pourra avoir des «consultations adéquates et conversations ouvertes» non seulement lors du prochain sommet intercoréen prévu à la fin d’avril mais aussi lors de la réunion avec le président américain qui devrait avoir lieu en mai.

Le ministre a également loué Kim Yo-jong, sœur cadette du dirigeant nord-coréen et première vice-directrice du département de la propagande et de l’agitation du Parti du travail, désormais perçue comme la «Ivanka nord-coréenne».

«Nous estimons qu’il est chanceux qu’il y ait une personnalité comme la vice-directrice Kim Yo-jong dans la direction nord-coréenne», a noté le ministre.

Elle a effectué une visite au Sud le mois dernier pour assister à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang. Elle a joué le rôle d’envoyée spéciale de son frère en participant à une série de réunions avec le président Moon Jae-in et d’autres hauts officiels.

Le ministre a noté qu’elle avait donné une impression «très confortable» lors des discussions avec lui, en arborant un visage souriant.

Elle n’était pas très bavarde mais avait une grande habilité à communiquer, a-t-il analysé.

«J’ai eu l’impression qu’elle peut jouer un rôle important dans divers domaines concernant les relations extérieures de la Corée du Nord, ainsi que les relations intercoréennes», a dit le ministre.

lsr@yna.co.kr

(FIN)