2018/02/07 21:53 KST

Article View Option

(2e LD) Les supportrices nord-coréennes arrivent en Corée du Sud pour les JO

Des supportrices nord-coréennes arrivent au bureau des douanes, de l'immigration et de la quarantaine à la station Dorasan, à Paju, dans la province du Gyeonggi.
Des supportrices nord-coréennes arrivent au bureau des douanes, de l'immigration et de la quarantaine à la station Dorasan, à Paju, dans la province du Gyeonggi.

SEOUL, 07 fév. (Yonhap) -- Plusieurs centaines de supportrices nord-coréennes sont arrivées en Corée du Sud ce mercredi pour soutenir l'équipe unifiée de hockey sur glace féminin et les athlètes des deux Corées aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, la première visite du genre en 13 ans en Corée du Sud pour un événement sportif international organisé par le Sud.

Pas moins de 229 supportrices font partie de la délégation de 280 membres qui est passée au bureau des douanes, de l'immigration et de la quarantaine à la station Dorasan, à Paju, dans la province du Gyeonggi, à 9h31, via la voie terrestre de la ligne Gyeongui, selon le ministère de l'Unification.

La délégation, menée par le ministre du Sport, Kim Il-guk, inclut également trois autres officiels du Comité national olympique, 26 taekwondoïstes et 21 journalistes, a déclaré le ministère.

Avec le sourire au visage, les supportrices qui semblent avoir la vingtaine, sont apparues au poste de contrôle à Paju, juste au sud de Séoul, en portant des manteaux rouges avec un petit drapeau nord-coréen au niveau gauche de la poitrine et des chapeaux de fourrure noire. A la question de savoir si elles sont de Pyongyang, certaines ont hoché la tête.

D'après certaines informations, la Corée du Nord sélectionne les supportrices en examinant minutieusement le milieu familial, l'apparence, les aptitudes et la loyauté envers le gouvernement.

«Vous verrez. Ce n’est pas intéressant si je vous dis tout ici», a répondu une supportrice semblant être la chef du groupe, à une question lui demandant ce qu'elles ont préparé.

Plus tard dans la journée, la délégation est arrivée en bus à Inje, une ville voisine de Gangneung. Elles ont défait leurs valises à l'hôtel Inje Speedium.

Une atmosphère de réconciliation autour des JO a été établie après que le leader nord-coréen Kim Jong-un a tendu une branche d'olivier à Séoul dans son message du Nouvel An suite à des tensions exacerbées par les provocations balistiques et nucléaires du Nord.

La Corée du Nord a déjà envoyé une délégation de 46 membres comprenant 22 athlètes et une troupe artistique de 140 membres au Sud.

La délégation de haut niveau dirigée par Kim Yong-nam, le président du présidium de l’Assemblée populaire suprême, fera une visite de trois jours au Sud à partir de ce vendredi.

Le Nord a envoyé une moyenne de 240 supportrices à trois événements sportifs internationaux organisés par la Corée du Sud, aux Jeux asiatiques de Busan en 2002, aux Universiades d'été de Daegu en 2003 et aux Championnats asiatiques d'athlétisme à Incheon en 2005.

On a su plus tard que Ri Sol-ju, la femme actuelle du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a fait partie du groupe de supportrices envoyé en 2005.

Des supportrices portaient des instruments de musique traditionnels et occidentaux, dont des «jing» (grand gong), «kkwaenggwari», (petit gong), clarinettes et cors d'harmonie.

«Nous montrerons ce qui n'a jamais été essayé», a déclaré un membre masculin. Le ministre du Sport, Kim Il-guk, souhaite que les deux Corées puissent se joindre les mains pour une organisation réussie des JO d'hiver.

L'équipe de démonstration de taekwondo tiendra une représentation conjointe avec des partenaires sud-coréens à quatre occasions pour célébrer les JO d'hiver de PyeongChang.

La première démonstration aura lieu à PyeongChang vendredi, jour de l'ouverture des JO, et le lendemain à Sokcho, et les deux autres à Séoul les 12 et 14 février.

Un banquet a été organisé au Inje Speedium dans la soirée à l'occasion de la venue de la délégation nord-coréenne.

O Yong-chol, capitaine de l'équipe de supportrices, a porté un toast au succès des Jeux olympiques de PyeongChang, disant que la compétition servira de «première étape» dans l'amélioration des relations intercoréennes. «C'est un prélude à une nouvelle ère de réconciliation et de coopération alors que l'épaisse couche de glace a commencé à fondre et que notre délégation est venue ici par voie terrestre et maritime», a-t-il déclaré.

Le vice-ministre de l'Unification Chun Hae-sung a aussi dit espérer que les Jeux seront l'occasion pour les deux côtés de consolider leurs liens et d'intensifier les échanges. «Votre voyage depuis le Nord à Inje a été un parcours précieux pour la restauration des relations intercoréennes», a-t-il déclaré. «La contribution du Nord aux Jeux olympiques formera une base solide pour de futures échanges entre Sud et Nord, ainsi que pour consolider la paix.»

raimaker0220@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)