2018/01/09 21:47 KST

Article View Option

(6e LD) La Corée du Nord accepte de tenir des discussions militaires, d'envoyer une délégation olympique à PyeongChang

PANMUNJOM, Corée, 09 jan. (Joint Press Corps-Yonhap) -- La Corée du Nord a accepté ce mardi la proposition sud-coréenne de tenir des discussions militaires afin de réduire les tensions et a affiché son intention d'envoyer une délégation aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang le mois prochain, selon un communiqué conjoint publié après les pourparlers intercoréens à haut niveau.

Au cours de ce premier dialogue officiel en deux ans au village de la trêve de Panmunjeom, les deux parties sont aussi convenues d'entreprendre des échanges et de coopérer à travers des discussions à plusieurs niveaux, selon des sources officielles sud-coréennes.

Il s'agit d'une avancée significative après des années de relations glaciales entre les deux pays.

La Corée du Nord a dit plus tôt dans la journée espérer envoyer une délégation composée d'officiels de haut niveau, de journalistes, d'athlètes, de troupes artistiques et d'une équipe de démonstration de taekwondo aux Jeux olympiques, qui se dérouleront du 9 au 25 février à PyeongChang.

Sud et Nord organiseront des pourparlers à un niveau opérationnel pour aborder les détails de la participation de la Corée du Nord.

Les deux Corées ont aussi décidé de tenir des discussions militaires pour trouver des moyens de réduire les tensions. Séoul avait proposé un tel dialogue en juillet dernier.

La proposition sud-coréenne d'organiser une réunion de la Croix-Rouge sur les réunions de familles séparées par la guerre de Corée aux alentours du Nouvel An lunaire n'a pas été inclue dans le communiqué de presse conjoint.

Le ministre sud-coréen de l’Unification et le chef de la délégation sud-coréenne Cho Myoung-gyon (à droite) échange une poignée de main avec son homologue nord-coréen Ri Son-gwon avant le début des pourparlers de haut niveau le 9 janvier 2018.
Le ministre sud-coréen de l’Unification et le chef de la délégation sud-coréenne Cho Myoung-gyon (à droite) échange une poignée de main avec son homologue nord-coréen Ri Son-gwon avant le début des pourparlers de haut niveau le 9 janvier 2018.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)