2018/01/03 15:32 KST

Article View Option

(2e LD) La Corée du Nord annonce le rétablissement cet après-midi du canal de communication à Panmunjom

Ri Son-gwon, le chef du Comité pour la réunification pacifique de la patrie de la Corée du Nord, annonce le plan de rouvrir le canal de communication intercoréen le 3 janvier 2018, à la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Ri Son-gwon, le chef du Comité pour la réunification pacifique de la patrie de la Corée du Nord, annonce le plan de rouvrir le canal de communication intercoréen le 3 janvier 2018, à la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 03 jan. (Yonhap) -- La Corée du Nord a annoncé ce mercredi son plan de rouvrir le canal de communication intercoréen cet après-midi deux jours après que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a tendu la main à Séoul dans son discours du Nouvel An.

Ri Son-gwon, le chef du Comité pour la réunification pacifique de la patrie de la Corée du Nord, a annoncé que le canal de communication serait rétabli au village de la trêve de Panmunjom à 15h (heure de Pyongyang), selon la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV).

Cette annonce est intervenue un jour après que Séoul a proposé un dialogue intercoréen de haut niveau pour discuter de l’éventuelle participation de la Corée du Nord aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang et des moyens d’améliorer les relations.

«En suivant la volonté de la direction, nous entrerons en contact étroit avec la Corée du Sud de manières sérieuse et sincère», a déclaré Ri. «Nous discuterons (avec le Sud) des questions pratiques liées à l'envoi de notre délégation», a-t-il ajouté.

Il n’a toutefois pas précisé si son pays accepterait ou non la proposition de Séoul pour une réunion de haut niveau la semaine prochaine.

Dans un discours du Nouvel An, Kim a déclaré que son pays était disposé à envoyer une délégation aux JO qui se tiendront au Sud le mois prochain et à tenir une réunion intercoréenne sur cette question.

Les canaux de communication entre les deux Corées dont une ligne militaire sont rompus depuis février 2016 alors que le Nord n'a plus répondu aux appels du Sud en signe de protestation contre la fermeture par Séoul du complexe industriel de Kaesong.

A proprement parler, ces lignes de communication ne sont pas coupées physiquement mais le canal de dialogue n’est pas en service comme le Nord ne répond pas aux appels téléphoniques que des officiels sud-coréens émettent quotidiennement.

Kim a évalué positivement et accueilli favorablement le soutien du président Moon Jae-in pour sa proposition de paix, selon Ri.

Le dirigeant a souligné que la question de savoir si les relations intercoréennes pourraient être améliorées dépendait totalement du Nord et du Sud, a ajouté l’officiel.

lsr@yna.co.kr

(FIN)