2018/01/03 11:46 KST

Article View Option

Le Nord n'a pas encore répondu à la proposition du Sud pour un dialogue de haut niveau

SEOUL, 03 jan. (Yonhap) -- La Corée du Nord n’a pas encore réagi à la proposition formulée hier par Séoul pour un dialogue de haut niveau après que Pyongyang a fait un rare geste de rapprochement envers le Sud, ont fait savoir ce mercredi des officiels du ministère de l'Unification,

La Corée du Sud a proposé de tenir une réunion intercoréenne mardi prochain au village de la trêve de Panmunjom pour discuter de l’éventuelle participation du Nord aux Jeux olympiques de PyeongChang et des moyens d’améliorer leurs relations.

Un officiel sud-coréen en charge de la liaison a essayé de contacter le Nord à travers une ligne de communication installée à Panmunjom mais il n’y a pas eu de réponse pour le deuxième jour consécutif.

Les canaux de communication entre les deux Corées dont une ligne militaire sont rompus depuis février 2016 alors que le Nord n'a plus répondu aux appels du Sud en signe de protestation contre la fermeture par Séoul du complexe industriel de Kaesong.

A proprement parler, ces lignes de communication ne sont pas coupées physiquement mais le canal de dialogue n’est pas en service comme le Nord ne répond pas aux appels téléphoniques que des officiels sud-coréens émettent quotidiennement.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré dans son discours du Nouvel An que son pays était disposé à envoyer une délégation aux JO qui se dérouleront au Sud et ouvert au dialogue intercoréen pour discuter de cette question.

Cheong Seong-chang, chercheur à l’institut Sejong, a affirmé que le Nord pourrait ne pas accepter la date proposée par le Sud étant donné que l’anniversaire de Kim Jong-un tombe lundi prochain.

«En plus du calendrier interne, le Nord aurait besoin de temps pour établir avant le dialogue les détails sur lesquels il voudra discuter. Il proposera probablement une autre date à Séoul», a-t-il prévu.

lsr@yna.co.kr

(FIN)