2018/01/02 10:51 KST

Article View Option

Le CIO examinera la participation nord-coréenne aux JO d’hiver «de manière ouverte»

Le dirigeant nord-coréen prononce son discours du Nouvel An, le 1er janvier 2018. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite) (KCNA=Yonhap)
Le dirigeant nord-coréen prononce son discours du Nouvel An, le 1er janvier 2018. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite) (KCNA=Yonhap)

SEOUL, 02 jan. (Yonhap) -- Le Comité international olympique (CIO) a accueilli favorablement le discours du Nouvel An du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans lequel ce dernier a affiché son intention d’envoyer une délégation aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang.

«Nous continuons notre étroite coopération avec le comité d’organisation des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, le gouvernement sud-coréen et le Comité national olympique de la République populaire démocratique de Corée», a déclaré le porte-parole du CIO, Mark Adams, au cours d’une interview accordée ce mardi à Insidethegames. «Dans ce contexte, nous examinerons les propos de la direction nord-coréenne concernant la participation aux Jeux olympiques d’hiver de manière ouverte», a-t-il ajouté.

En effet, Kim a exprimé hier pour la première fois son intention d'envoyer une délégation à l'événement sportif international qui se déroulera du 9 au 25 février prochains au Sud.

«Les JO d'hiver qui auront lieu en Corée du Sud seront une bonne occasion pour la nation. Nous souhaitons sincèrement que les JO d'hiver connaissent un succès», a déclaré Kim dans son discours diffusé hier sur la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). «Nous sommes prêts à prendre diverses mesures, notamment à envoyer une délégation. A cette fin, les deux Corées peuvent se rencontrer immédiatement», a-t-il ajouté.

Les propos tenus par le numéro un nord-coréen à seulement 39 jours de l'ouverture des prochaines Olympiades d'hiver devraient accélérer les efforts destinés à assurer une présence nord-coréenne à PyeongChang.

«La déclaration de la Corée du Nord qui dit être ouverte au dialogue est un signe positif pour sa participation aux JO», a déclaré le président du comité d'organisation, Lee Hee-beom, avant de la décrire comme un «cadeau du Nouvel An».

Le CIO n'a pas encore dévoilé de plan détaillé mais entamera probablement des discussions avec des fédérations internationales de chaque sport pour la participation d'athlètes nord-coréens à PyeongChang bien que le Nord ait manqué la date limite pour confirmer l'envoi d’une délégation.

Le président du CIO, Thomas Bach, a de son côté fait part de son espoir pour le prochain grand rendez-vous des sports hivernaux dans son message du Nouvel An.

«Lorsque les Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 débuteront dans quelques semaines, ce sera la première fois que la magie du sport olympique sur neige et glace opèrera en République de Corée. Ces Jeux montreront au monde une Corée moderne et passionnée», a-t-il déclaré.

A propos des tensions sur la péninsule coréenne, Bach s'est voulu rassurant : «Le CIO suit la situation depuis 2015 déjà à travers un contact étroit avec les dirigeants des gouvernements et CNO (comités nationaux olympiques) concernés. Dans toutes ces discussions, les Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 n’ont jamais été remis en cause.» «Ils sont un symbole d'espoir et de paix», a-t-il également souligné.

lsr@yna.co.kr

(FIN)