2018/01/01 16:00 KST

Article View Option

(4e LD) Leader nord-coréen : Pyongyang envisage d'envoyer une délégation aux JO de PyeongChang

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prononce un discours du Nouvel An au Comité central du Parti du travail à Pyongyang le lundi 1er janvier 2018. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite) (Yonhap)
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prononce un discours du Nouvel An au Comité central du Parti du travail à Pyongyang le lundi 1er janvier 2018. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite) (Yonhap)

SEOUL, 01 jan. (Yonhap) -- La Corée du Nord pourrait envoyer une délégation aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang qui auront lieu le mois prochain en Corée du Sud et est ouverte à un dialogue avec Séoul à ce sujet, a déclaré ce lundi le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans son message du Nouvel An.

Kim a toutefois clairement indiqué que son pays n'abandonnera pas ses programmes nucléaire et balistique, en disant qu'un «bouton nucléaire est toujours placé sur le bureau.»

«Les JO d'hiver qui auront lieu en Corée du Sud seront une bonne occasion pour la nation. Nous souhaitons sincèrement que les JO d'hiver connaissent un succès», a indiqué Kim dans son discours diffusé sur la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV).

«Nous sommes prêts à prendre diverses mesures, notamment envoyer la délégation. A cette fin, les deux Corées peuvent se rencontrer immédiatement», a-t-il dit.

La déclaration de Kim Jong-un a surpris, en bien, car Séoul espérait la participation du Nord aux JO, qui pourrait contribuer à atténuer les tensions sur la péninsule coréenne.

Il s'agit de la première fois que la Corée du Nord exprime son intention de participer aux JO d'hiver, qui se dérouleront du 9 au 25 février à PyeongChang, dans la province du Gangwon, à environ 180 kilomètres à l'est de Séoul. Les Jeux paralympiques se dérouleront du 9 au 18 mars.

Le message de conciliation de Kim devrait encourager les efforts du président Moon Jae-in pour plus d'engagement avec la Corée du Nord.

Séoul a proposé en juillet de tenir des réunions intercoréennes pour atténuer les tensions militaires et reprendre les réunions de familles séparées, mais le Nord n'a pas répondu.

«Cette année marque le 70e anniversaire de l'établissement du régime nord-coréen et le Sud organisera les JO d'hiver. Cette année est significative pour les deux Corées», a indiqué Kim.

Le comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018 (POCOG) a accueilli chaleureusement l'intention du Nord d'envoyer une délégation aux JO d'hiver.

«La déclaration de la Corée du Nord qui dit être ouverte au dialogue est un signe positif pour sa participation aux JO», a déclaré le président du POCOG, Lee Hee-beom. «Nous accueillons chaleureusement (cette déclaration). C'est comme un cadeau du Nouvel An.»

Lee a indiqué que le comité a déjà tout préparé pour l'éventuelle participation du Nord aux JO de PyeongChang et que tout ce qui a trait au logement et au transport de l'équipe nord-coréenne est prêt.

Le président du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018  (POCOG), Lee Hee-beom (Photo d'archives Yonhap)
Le président du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018 (POCOG), Lee Hee-beom (Photo d'archives Yonhap)

Contrastant avec le ton doux employé envers Séoul, le dirigeant nord-coréen a envoyé un message d'avertissement en direction des Etats-Unis. Kim a dit que les capacités nucléaires de son pays servent de forte dissuasion contre Washington.

«Les Etats-Unis doivent prendre conscience que la force nucléaire du Nord est une réalité, non une menace», selon Kim. «Nous avons besoin de produire en masse des ogives nucléaires et des missiles balistiques et d'accélérer leur déploiement. «Nous devons nous tenir toujours prêts à mener des attaques nucléaires immédiates contre le plan de guerre nucléaire de l'ennemi», a-t-il ajouté.

Les experts ont dit que le Nord semble chercher à améliorer les liens intercoréens pour sortir de l'impasse actuelle face aux sanctions rigoureuses.

«La Corée du Nord semble chercher de meilleures relations avec le Sud dans le but de normaliser les liens avec les Etats-Unis», a fait savoir Kim Hyun-wook, professeur à l'Académie diplomatique nationale de Corée (KNDA). «Les Etats-Unis ne peuvent pas s'opposer à un dialogue intercoréen sur les JO.»

Cheong Seong-chang, chercheur à l’Institut Sejong, a déclaré que la Corée du Nord devrait renforcer ses technologies nucléaire et balistique, Kim ayant ordonné la production massive d'armes et leur déploiement.

«La Corée du Sud doit penser en profondeur la façon de trouver un équilibre entre la résolution de la question nucléaire et l'amélioration des relations entre les deux Corées», a-t-il dit.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)