2018/01/01 11:50 KST

Article View Option

(2e LD) La Corée du Nord désire prendre part aux JO de PyeongChang

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prononce un discours du Nouvel An au Comité central du Parti du travail à Pyongyang le lundi 1er janvier 2018. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite) (Yonhap)
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prononce un discours du Nouvel An au Comité central du Parti du travail à Pyongyang le lundi 1er janvier 2018. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite) (Yonhap)

SEOUL, 01 jan. (Yonhap) -- La Corée du Nord désire envoyer une délégation aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang qui auront lieu le mois prochain en Corée du Sud, a déclaré ce lundi le dirigeant nord-coréen dans son message du Nouvel An.

La déclaration de Kim Jong-un a surpris, en bien, car Séoul espérait la participation du Nord aux JO, qui pourrait contribuer à atténuer les tensions sur la péninsule coréenne.

«Les JO d'hiver qui auront lieu en Corée du Sud seront une bonne occasion pour la nation. Nous souhaitons sincèrement que les JO d'hiver connaissent un succès», a indiqué Kim dans son discours diffusé sur la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV).

«Nous sommes prêts à prendre diverses mesures, notamment envoyer la délégation.»

Le dirigeant a également dit que le Nord est ouvert à un dialogue avec la Corée du Sud pour discuter de sa participation aux JO. La Corée du Sud organisera les JO d'hiver du 9 au 25 février à PyeongChang, dans la province du Gangwon, à environ 180 kilomètres à l'est de Séoul. Les Jeux paralympiques se dérouleront du 9 au 18 mars.

Il s'agit de la première fois que la Corée du Nord annonce officiellement sa volonté de participer à l'événement sportif hivernal international.

«Cette année marque le 70e anniversaire de l'établissement du régime nord-coréen et le Sud organisera les JO d'hiver. Cette année est significative pour les deux Corées», a indiqué Kim.

Le dirigeant nord-coréen a fait un geste de conciliation vers la Corée du Sud mais a envoyé un message d'avertissement en direction des Etats-Unis. Kim a dit que les capacités nucléaires de son pays servent de forte dissuasion contre les Etats-Unis et que le bouton nucléaire est toujours placé sur son bureau.

«Nous avons atteint l'objectif de devenir un Etat de force nucléaire en 2017», a réaffirmé Kim. «Nous avons besoin de produire en masse des ogives nucléaires et des missiles balistiques et d'accélérer leur déploiement», a-t-il ajouté.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)