2017/12/08 09:25 KST

Article View Option

Bach pourrait se rendre à Pyongyang pour discuter de la participation du Nord aux JO de PyeongChang

Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach (Photo d'archives Yonhap)
Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 08 déc. (Yonhap) -- Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach pourrait se rendre en Corée du Nord pour inciter le régime communiste à envoyer ses athlètes aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, a-t-on appris ce vendredi auprès de multiples sources gouvernementales.

«J’ai entendu dire que le CIO est actuellement en discussion avec la partie nord-coréenne concernant l'éventuelle visite du président Bach à Pyongyang pour discuter de la participation de la Corée du Nord aux JO de PyeongChang», a déclaré une source sous couvert d’anonymat, qui a ajouté que le voyage pourrait avoir lieu au plus tôt avant la fin de l’année.

Il reste toutefois à voir si Pyongyang accepte ou non la visite de Bach, a estimé une autre source. «Si la visite au Nord du président Bach a réellement lieu, elle pourrait être perçue comme un signe positif pour la participation de la Corée du Nord aux JO de PyeongChang», a-t-elle noté avant d'évoquer la possibilité de voir un autre officiel du CIO se rendre à Pyongyang à la place de Bach.

Pyongyang a autorisé le secrétaire général adjoint pour les affaires politiques aux Nations unies, Jeffrey Feltman, à venir sur son territoire cette semaine, après avoir effectué un tir d’essai de missile balistique intercontinental (ICBM) le 29 novembre, augmentant l’espoir d'une visite du président du CIO.

La Corée du Nord a obtenu son ticket pour PyeongChang en patinage artistique en couple mais n’a pas affiché son intention de se joindre à la prochaine grande messe des sports hivernaux jusqu’à la date limite du 30 octobre.

Cela dit, le CIO envisage d’accorder une exception à la Corée du Nord en concertation avec les fédérations internationales des sports concernés si celle-ci est disposée à y prendre part. Il compte aussi prendre en charge tous les coûts nécessaires à la participation nord-coréenne.

Le gouvernement cherche aussi à faire des JO de PyeongChang des Olympiades de la paix grâce à la présence de la délégation nord-coréenne.

lsr@yna.co.kr

(FIN)