2017/12/05 21:52 KST

Article View Option

La Corée du Sud et la France conviennent d’intensifier leur coordination sur le dossier nord-coréen

SEOUL, 05 déc. (Yonhap) -- Des hauts diplomates sud-coréens et français ont convenu mardi d'intensifier la coordination Séoul-Paris contre les menaces nucléaires nord-coréennes afin de résoudre l'impasse actuelle par des moyens pacifiques, a annoncé mardi le ministère des Affaires étrangères.

L'accord a été conclu lors d'une réunion tenue à Séoul entre Lee Do-hoon, représentant spécial pour la paix sur la péninsule coréenne et les affaires de sécurité, et son homologue français Nicolas de Rivière, selon le ministère.

«Les deux hommes ont exprimé leurs inquiétudes quant au contexte actuel où la Corée du Nord modernise ses programmes nucléaires et balistiques à travers des provocations répétées dont le sixième test nucléaire de cette année et le dernier lancement de missile balistique le 29 novembre.»

«Ils ont également partagé le même point de vue selon lequel les nations concernées devraient se coordonner étroitement afin de résoudre pacifiquement le problème nucléaire du Nord en gérant de manière stable ce dossier et en amenant Pyongyang à des pourparlers de dénucléarisation », a-t-il ajouté.

La réunion de haut niveau sur les menaces nucléaires du Nord, la deuxième du genre, a eu lieu environ une semaine après que le régime de Kim Jong-un a procédé à un essai de missile balistique, mettant fin à une trêve de 70 jours sans provocation.

Mercredi dernier, la Corée du Nord a annoncé avoir testé avec succès un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) capable de frapper n'importe quelle partie des Etats-Unis, déclarant que ce lancement marque l’accomplissement de son armement nucléaire.

Poignée de main entre Lee Do-hoon (à d.), représentant spécial pour la paix sur la péninsule coréenne et les affaires de sécurité, et son homologue français Nicolas de Rivière lors d'une réunion à Séoul, le 5 décembre 2017, pour discuter de leur approche coordonnée du dossier nucléaire nord-coréen.
Poignée de main entre Lee Do-hoon (à d.), représentant spécial pour la paix sur la péninsule coréenne et les affaires de sécurité, et son homologue français Nicolas de Rivière lors d'une réunion à Séoul, le 5 décembre 2017, pour discuter de leur approche coordonnée du dossier nucléaire nord-coréen.

lp@yna.co.kr

(FIN)