2017/11/30 14:25 KST

Article View Option

(LEAD) Le missile Hwasong-15 du Nord semble être nouveau, estime l'armée sud-coréenne

SEOUL, 30 nov. (Yonhap) -- L'armée sud-coréenne a déclaré aujourd’hui que le missile balistique nord-coréen lancé hier était apparemment un engin nouvellement développé plutôt qu'une variante du missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-14.

Cette expertise intervient alors que la Corée du Nord a publié ce matin des photos de ce qu'il a présenté comme un nouvel ICBM plus puissant. Il présente une forme d'ogive qui diffère de la version précédente.

Ces photos publiées par les médias nord-coréens montrent des missiles Hwasong-15 (à g.) et Hwasong-14. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Ces photos publiées par les médias nord-coréens montrent des missiles Hwasong-15 (à g.) et Hwasong-14. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

«(Nous) avons analysé que le Hwasong-15 est un nouveau type de missile», a déclaré le porte-parole du Comité des chefs d’état-major interarmées (JCS), le colonel Roh Jae-cheon, lors d'un point de presse.

Il a également souligné les «différences évidentes dans l'apparence de l'ogive du Hwasong-15, la partie marquant la connexion entre les premier et deuxième étages (du missile) et sa taille globale.»

En effet, la partie avant du missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-15 est arrondie et relativement épointée alors que le Hwasong-14 est plus pointue, selon une photo publiée par le Rodong Sinmun, journal officiel du Parti du travail du Nord.

Le Hwasong-15 sur un TEL sur cette photo dévoilée le 29 novembre 2017 par le Rodong Sinmun. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Le Hwasong-15 sur un TEL sur cette photo dévoilée le 29 novembre 2017 par le Rodong Sinmun. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

Il a été montré alors qu'il était posé sur un transporteur-érecteur-lanceur (TEL) équipé de neuf roues de chaque côté, indiquant que le nouveau missile est plus long que le Hwasong-14 transporté par un TEL à 16 roues.

Le quotidien a également dévoilé plus d’une dizaine d’autres photos du lancement du nouvel ICBM d’hier matin dont plusieurs du dirigeant Kim Jong-un inspectant le lancement sur le terrain, au nord de Pyongyang.

On peut le voir serrer son poing en regardant des données de vol sur un écran et célébrant le «succès» du tir d’essai avec des membres de son entourage.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un célèbre le succès du lancement du Hwasong-15 sur cette photo publiée le 29 novembre 2017 par le Rodong Sinmun. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un célèbre le succès du lancement du Hwasong-15 sur cette photo publiée le 29 novembre 2017 par le Rodong Sinmun. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

Le missile a volé environ 950 km en atteignant l’altitude maximale de 4.475 km pendant 53 minutes avant de retomber dans la mer de l’Est, selon l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Le Nord a annoncé hier avoir achevé la «force nucléaire» de la nation en prétendant que l’ICBM est capable de frapper l’ensemble du territoire américain et d’emporter une ogive nucléaire d'un «poids hyper-lourd».

Le journal a consacré ses cinq premières pages à ce premier tir de missile balistique du pays communiste en deux mois et demi.

La KCNA a rendu publiques les mêmes photos. Pyongyang avait lancé deux ICBM Hwasong-14 en juillet dernier.

lsr@yna.co.kr

lp@yna.co.kr

(FIN)