2017/11/14 09:04 KST

Article View Option

Pyongyang promet la poursuite de son programme nucléaire en réponse à la manœuvre américaine

L'ambassadeur de Corée du Nord auprès de l'ONU Ja Song-nam (AP=Yonhap)
L'ambassadeur de Corée du Nord auprès de l'ONU Ja Song-nam (AP=Yonhap)

WASHINGTON, 13 nov. (Yonhap) -- La Corée du Nord a promis lundi de continuer le développement de missiles nucléaires à la suite du déploiement exceptionnel de trois groupes aéronavals américains près de la péninsule coréenne.

Dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, Ja Song-nam, l’envoyé de Pyongyang à l’ONU, a déclaré que ces entraînements conjoints avec la Corée du Sud créaient «la pire situation» dans la région, selon des rapports de médias étrangers.

«Les exercices de guerre nucléaire à grande échelle et les chantages, que les Etats-Unis ont mis en scène continuellement pendant une année entière avec leurs partisans pour étouffer notre république, nous font conclure que l'option que nous avons choisie était la bonne et que nous devrions suivre ce chemin jusqu'à la fin», a-t-il déclaré.

Le régime de Kim Jong-un a martelé qu'il développerait sa capacité d'armement jusqu'à obtenir la capacité de frapper le continent américain avec un missile nucléaire. En juillet, le Nord a testé deux missiles à longue portée puis réalisé son sixième et plus puissant essai nucléaire en septembre.

Ja a également protesté contre les récents survols de bombardiers américains près de la péninsule coréenne.

Les exercices navals de quatre jours ont débuté samedi alors que le président américain Donald Trump parcourait la région afin d’obtenir des soutiens supplémentaires en vue de mettre fin au programme nucléaire de Pyongyang.

C’est la première fois depuis 2007 que trois porte-avions américains opèrent ensemble dans la région.

Le représentant nord-coréen a accusé le Conseil de sécurité des Nations Unies de «fermer les yeux sur les exercices de guerre nucléaire des Etats-Unis, qui cherchent désespérément à apporter un désastre catastrophique à l'humanité», selon les rapports.

Il a également demandé à Guterres de faire circuler la lettre au Conseil et à l'assemblée générale.

lp@yna.co.kr

(FIN)