2017/09/29 13:51 KST

Article View Option

Séoul veut à la fois améliorer les droits humains et fournir des aides au Nord

SEOUL, 29 sept. (Yonhap) -- Le ministère de l’Unification cherchera à la fois à améliorer la situation des droits de l’Homme en Corée du Nord et à fournir des aides humanitaires au peuple nord-coréen, ont fait savoir ce vendredi des officiels.

Ces tâches font partie du plan d’action 2017 du gouvernement destiné à appliquer une stratégie triennale en vue d'améliorer la situation au Nord en ligne avec la nouvelle loi sur les droits humains en Corée du Nord qui est entrée en vigueur en septembre de l’année dernière.

Le ministère compte adopter une approche à deux voies, consistant à appeler la Corée du Nord à mieux respecter les droits de l'Homme et à venir en aide aux habitants vulnérables dans le pays communiste.

«Le gouvernement projette de continuer à chercher à apporter des aides indépendamment de la situation politique et, en même temps, améliorer la situation des droits humains en Corée du Nord», a déclaré le ministère.

Un centre, qui a été créé en septembre 2016 avec comme mission de mener des enquêtes sur les violations des droits de l’Homme dans le pays, sera pleinement opérationnel.

La loi sur les droits de l’Homme en Corée du Nord a été mise en place l’année dernière sous le gouvernement conservateur de Park Geun-hye.

Le plan d’action 2017 illustre la position progressiste du gouvernement Moon Jae-in sur la manière d’aborder cette question épineuse.

Le ministère projette de renforcer la coopération avec des organisations onusiennes sur la question des droits de l’Homme, tout en s’efforçant d’adopter les résolutions de l’ONU condamnant les abus des droits de l'Homme.

Le nouveau plan ne comprend toutefois pas les efforts de Séoul destinés à organiser un dialogue intercoréen sur le sujet et à identifier les responsables de violations graves. Ceux-ci avaient fait partie de la feuille de route initiale.

lsr@yna.co.kr

(FIN)